RDC: Kabasele Muamba, inventeur du « Pousse-café », est décédé

2
Kabasele Muamba, inventeur de la liqueur Pousse-café
Kabasele Muamba, inventeur de la liqueur Pousse-café

L’inventeur congolais Clément Kabasele Muamba est décédé samedi 15 mars à l’âge de 77 ans. Le créateur de la liqueur « Pousse-café » est aussi l’auteur d’une dizaine d’inventions dans le domaine de la « fruithérapie », traitement à base de fruit. Il a été pendant quelques années le président de l’Association mondiale des inventeurs, de la Fédération africaine des associations des inventeurs et de l’Union des inventeurs congolais.

 

Clément Kabasele Muamba est né en 1937 à Tshibambula dans le territoire de Demba au Kasaï-Occidental. Il a fait ses études primaires à Demba et secondaires à Lubumbashi.

Avant de se lancer dans la création de divers produits, il a travaillé comme magistrat, agent de banque et administrateur adjoint du territoire de Mwene Ditu.

C’est dans la décennie 1970 qu’il produit ses premières inventions. Clément Kabasele met au point le Pousse-café en 1978 et obtient un brevet.

En plus de cette liqueur, il a aussi inventé des médicaments à base de fruits, des produits cosmétiques dont plusieurs gammes de parfums fabriqués par son entreprise Interfruit SPRL.

En 1979, l’Université de Kinshasa lui décerne le certificat de génie naturel.

Clément Kabasele a reçu plusieurs récompenses pour ses inventions dont une cinquantaine de médailles de mérite et une cinquantaine de diplômes et titres de reconnaissance.

Il est promu « Grand Cordon » en 2005 en Belgique.

En mai 2013, le Premier ministre Matata Ponyo lui remet un trophée au nom du chef de l’Etat pour l’ensemble de son travail.

Dans un livre publié en 2008, le docteur Christian Ilunga Kabengele parle de Kabesele Muamba comme d’« un monument pour le Congo et pour l’Afrique noire qui a réussi à démontrer qu’un noir peut inventer, découvrir et innover pour améliorer la qualité de la vie ».

Source : Radio Okapi

2 COMMENTS

  1. Tous les talents Kongolais s’en vont. En invention, en art/musique, en science etc. C’est dommage que certains, apres avoir profite des bourses d’etude de l’Etat Kongolais, sont au service des Ruandais/Ougandais et occidentaux, au lieu de servir leur pays. Omalanga c’est ca l’exemple a suivre que de faire de longs discours en Francais plein de mesonges. RIP pere.

Leave a Reply to Brigitte Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here