RDC : Kabila pour la signature urgente de l’Accord Politique

0

Kabila_fils

 

Joseph Kabila a réuni hier dimanche 09 octobre 2016 dans sa ferme de Kingakati, dans la banlieue Est de Kinshasa, des membres du Bureau Politique, des présidents des groupes parlementaires ainsi que des délégués de la Majorité Présidentielle au dialogue. Selon Aubin Minaku, président de l’Assemblée Nationale, Secrétaire général et porte-parole de cette famille politique, cette rencontre a servi d’évaluation des travaux du dialogue qui se tient à la Cité de l’Union Africaine depuis le jeudi 1er septembre 2016.

A cette occasion, a-t-il indiqué, les participants à ce forum ont fait le point de différentes thématiques ainsi que de l’état d’avancement du projet d’Accord politique devant sanctionner sa fin. Il a été retenu que deux points bloquent la signature de ce document : la Primature et la date des élections.

A en croire Aubin Minaku, le Chef de l’Etat a rappelé aux sociétaires de la Majorité présidentielle qu’un Accord politique potable était l’unique voie de sortie de la crise politique qui secoue le pays et dont le volet principal concerne le processus électoral. C’est ainsi qu’il a recommandé aux participants de tout mettre en œuvre pour sa signature urgente.

Selon des sources officieuses, Joseph Kabila a demandé aux cadres de la Majorité Présidentielle de réfléchir à la mise en place prochaine d’une sorte de « Cellule électorale », chargée de piloter un schéma clair de mobilisation de l’électorat en vue des scrutins à venir et de disponibiliser des moyens conséquents à ce sujet.

On laisse entendre qu’il leur aurait également demandé de se tenir prêts pour les batailles électorales susceptibles d’intervenir dans une année ou deux, afin de gagner les élections à tous les niveaux.

Selon les mêmes sources, le Président de la République a fustigé les pressions des occidentaux sur les autorités congolaises, relevant au passage l’instrumentalisation du mouvement des jeunes dit Lucha et l’opposition soudée autour du Rassemblement par les Occidentaux. Il s’est dit surpris par leur agitation autour de la crise politique congolaise, alors que la Belgique et l’Espagne peuvent rester sans gouvernement pendant plusieurs mois ou années.

A en croire des indiscrétions échappées de Kingakati, les travaux du Dialogue pourraient reprendre ce mardi, avec la probabilité d’un compromis politique entre la Majorité, l’Opposition et la Société civile dans un avenir proche

Kimp

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here