RDC/Kenya: Les délégués du M23/Makenga chassés de la table de négociation

0

Suite à la reprise des combats signalés entre les FARDC et les M23 à Jamba dans le territoire de Rutshuru au Nord-Kivu, les délégués du M23/Makenga ont été expulsés de la table de négociation en cours actuellement à Nairobi au Kenya, sous le leadership du Président Kenyan, Uhuru Kenyatta.

Cette expulsion est venue sur exigence de la partie gouvernementale qui mène les consultations, avec les groupes armés.

Elle a donc exigé et obtenu l’expulsion de la délégation du M23.

C’est ce que l’on peut lire sur le compte twitter de la Présidence de la République ce samedi 23 avril.

« En pleines consultations, les participants ont été surpris de la reprise des hostilités par les M23/Makenga. La partie gouvernementale a ainsi exigé et obtenu l’expulsion dudit groupe armé et la poursuite des consultations avec les autres groupes », indique la Présidence dans son tweet.

De son côté, le Président Félix-Antoine Tshisekedi a réaffirmé, avant son retour à Kinshasa, la matérialisation de ce processus de reddition inconditionnelle qu’il considère comme une dernière chance donnée à ces groupes armés locaux à déposer immédiatement les armes et à s’engager dans le processus de réinsertion sociale. Faute de quoi, l’option militaire régionale soutenue par tous va les y contraindre.

« Pour le Président Félix Tshisekedi, il est donc clair que cette main tendue envers ses compatriotes engagés dans une lutte armée contre leur pays n’est pas une table ronde de négociations ni de compromissions », avait rappelé la Présidence.

Actuellement, la présidence de la République du Kenya qui pilote le volet politique du processus,  s’emploie à faciliter l’arrivée des représentants de ces groupes dans la capitale kenyane en vue de rejoindre les deux autres qui y séjournent.

Bishop Mfundu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here