RDC : La condamnation de Vital Kamerhe est judiciaire et non politique (Jean-Beaudouin Mayo)

0

Invité du Magazine FACE-À-FACE sur TOP CONGO FM, Jean-Beaudouin Mayo, député national et ancien secrétaire général de l’Union pour la nation congolaise, affirme que le Le dossier du Président (Vital Kamerhe) est judiciaire et non politique.

“Le dossier du Président (Vital Kamerhe) est judiciaire. La justice procède selon ses règles procédurales. Ce n’est pas en donnant des communiqués, en organisant des marches que la procédure judiciaire va changer. Dire que cette condamnation est politique, c’est nuire au Président Vital Kamerhe”, déclare Jean-Beaudouin Mayo, député national et ancien secrétaire général de l’Union pour la nation congolaise (Parti de Vital Kamerhe)

Il précise au passage, “moi, je suis avocat. Je crois que si nous amenons ce procès sur le plan politique, ça va beaucoup nous desservir”.

Il estime que “s’il fallait le faire, il faut choisir la bonne manière, la bonne méthode. Ça ne sert à rien de crier sur tous les toits”.

Par crier sur les toits, Mayo Mambeke fait allusion aux diverses manifestations et déclarations faites par la nouvelle direction de l’UNC qui, après la condamnation de Vital Kamerhe en appel, a notamment suspendu la participation de ses élus de toutes les activités de l’union sacrée.

“Le travail politique consiste-t-il à brûler des pneus, promettre des marches qui ne s’organisent pas finalement ? Non. Ça peut être aussi le lobbying auprès de nos partenaires politiques que vous soupçonnez d’avoir fait arrêter le Président”, suggère-t-il avant de lâcher  :”Il faut allier politique à la procédure. Il ne faut pas négliger cet aspect, c’est même le plus important. Regardez, hier 20 ans de condamnation, 13 ans à la Cour d’appel, en cassation, ça peut se réduire encore ou même s’effacer. C’est ça l’effort que nous devons fournir”, estime Jean-Baudouin Mayo.

“Il faut poursuivre la procédure normalement, faire valoir les arguments. Il y a la cassation qui reste possible. Il faut toujours profiter de toutes les voies de recours qui s’offrent, il ne faut pas en négliger une seule”, plaide-t-il.

Bishop Mfundu

Contactez la rédaction de Voice Of Congo : 00243 818956860

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here