RDC : La délégation de Brazzaville à Kinshasa déclare que les expulsés ne sont pas à 130 000…mais seulement 2000.

2

Expulsé

Annoncés depuis le weekend dernier par le chef d’Etat Joseph Kabila, les travaux de la commision mixte Congo-Brazzaville-Congo-Kinshasa ont debuté sur une mauvaise note ce lundi 02 juin 2014 à Kinshasa. En effet, les représentants des deux Congo ne sont même pas d’accord sur le nombre officiel des refoulés.

Dans ses déclarations à l’ouverture de ces assises, le chef de la délégation Brazzavilloises, qui n’est autre que le ministre de l’intérieur Raymond Zéphirin Mboulou a déclaré que son pays n’a enregistré que 2000 personnes refoulés.

“Pour ce qui est des sujets de la RDC victimes de contrôle et d’expulsion, 2.000 apparaissent sur notre fichier. Le reste, près de 128.000 personnes est, pour nous, constitué de retours volontaires parce que se sentant concernés par le manque de documents “. A déclaré le chef de la délégation RCongolaise, qui a conclut en posant la question :”D’où proviennent les chiffres monstrueux qui sont exhibés ici et là?”

Il a aussi ajouté que seulement 2 morts ont été enregistrés parmi les refoulés, une personne décédée suite à la diabète, et une autre suite à un arrêt cardio-vasculaire.

Face à ces déclarations, visiblement irréalistes, la reponse de la délégation Kinoise, chapoté par le ministre RDCongolais de l’interieur Richard Muyej, n’a pas tardé à venir. Le ministre a donné des chiffres d’une autre dimensions et son intervention s’est distingué par une précision impressionnantes.

Se basant sur le rapport de la DGM(Direction Général de Migration) et des autres services de migration ayant des agents au Beach Ngobila et à Maluku, le ministre Muyej a parlé d’un d’un total de 136.804 Congolais de la RDC refoulés dont 46.154 hommes, 33.574 femmes et 57.076 enfants.

Le ministre s’est montré même plus concret en donnant un rapport détaillé des expulsions survenues pas plus loin que la semaine dernière notamment le jeudi 29 mai qui a vu 315 congolais être refoulés, 466 le vendredi 30 mai et 199 le dimanche 01 juin 2014.

Trés pragmatique, Mr Muyej a prouvé que les autorités de Brazzaville ont menti en disant que les réfoulements concernaient seulement des sans papiers et des délinquants. En effet, le ministre a soulevé quelques cas particuliers comme celui de Kahasha Ehishu, LPI n°0674801a, Ngonde Rapha, LPI n°0857863a, Senga Numbi LPI n°0857854a ou encore Mwamba Matadi, passeport de service n°SB 0016101 qui ont tous été refoulés de Brazzaville le 19 mai dernier bien qu’étant en ordre avec leur document et visiblement pas des délinquants.

Sans laisser de temps mort, le chef de la territorial en RDC a posé des questions trés pertinentes aux représentants du Congo de l’autre rive. Richard Muyej a voulu savoir entre autre pourquoi le gouvernement de la République sœur du Congo a provoqué des mouvements si indélicats sans avoir prévenu au préalable le pays d’accueil et pays d’origine de ces expulsés et autres retournés forcés? Ou encore quelles ont été les motivations qui ont poussé les services de migration de la RCongo à fouler aux pieds, de manière unilatérale, les accords existants, en refusant l’accès sur son territoire à des ressortissants RDCongolais pourtant détenteurs des laissez-passer réguliers?

Ces expulsions sont effectuées dans le cadre de l’opération “Mbata Ya Mokolo” (Gifle de l’ainé en Lingala). Cette opération entamera le mercredi 04 juin son deuxième mois d’existence.

Visant officiellement les sans papiers et les Kuluna (délinquants), plusieurs cas de violence tel que viols, vols, tabassages ont été répertoriés par les Nations-Unis et plusieurs ONG de droits humains.

Les travaux de la commission mixte prendront fin ce mardi 03 juin. Ils se placent dans le cadre de la 4ème session de la commission spéciale défense et sécurité entre la RDC et la RC.

Erick Bukula

Voice Of Congo

2 COMMENTS

  1. Ba zekete kaka mpanga bomini sikoyo ndenge bozali kolela na kinguandi.
    ba lobaka ke na politique petit pays ezalaka tse. Eteya bino.

Leave a Reply to Grand Muzombo Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here