RDC : La Dynamique accuse Kabila de violer l’article 211 de la Constitution

0

Dialogue: DYNAMIQUE de l’OPPOSITION dit un grand «NON» à Edem KODJO et au Glissement de KABILA ,YEBELA!!!

La Dynamique de l’Opposition s’étonne que M. Joseph Kabila se soit prononcé sur cette question cruciale à partir d’un pays étranger, devant la presse étrangère et en anglais. Elle note en plus qu’il se substitue à la CENI, en violant intentionnellement l’article 211 de la Constitution.

La Dynamique de l’opposition politique congolaise conclut par ailleurs qu’en bloquant le fonctionnement régulier des institutions de la République en général et de la CENI en particulier, M. Kabila viole intentionnellement les articles 69,73, 74 et 211 de la Constitution et, partant, se rend coupable de l’infraction politique de haute trahison. Cette plate-forme politique a pris acte de la déclaration provocatrice faite le 4 août courant par M. Kabila au cours d’une conférence de presse animée à Kasese en Ouganda après sa rencontre avec le chef de l’Etat ougandais.

La Dynamique de l’opposition, membre du Rassemblement des Forces politiques et sociales acquise au changement, s’est réunie hier dimanche 7 août 2016 au siège de » Congo na Biso « (CNB), parti politique du modérateur en exercice, Freddy Matungulu, à la 3ème rue à Limete à Kinshasa, pour rappeler au peuple congolais le message d’Etienne Tshisekedi, président du Conseil des sages du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement, lors du meeting du 31 juillet 2016 à Kinshasa, invitant le peuple congolais à être prêt à se prendre en charge conformément à l’article 64 de la Constitution de la République.

On a noté la présence à cette réunion des leaders des partis politiques tels que Matin Fayulu, Martin Mokonkole, Tacher Musamba, Jacques Chalupa,…. La Dynamique relève la désinvolture avec laquelle Joseph Kabila a, à cette occasion, annoncé l’organisation des élections après l’opération d’enrôlement des électeurs lancée le 31 juillet dernier dans la province du Nord-Ubangi et dont on ne sait quand elle se terminera.

La Dynamique de l’opposition rappelle à l’attention de l’opinion nationale et internationale qu’en tout état de cause, le préavis constitutionnel de M. Kabila court à partir du 19 septembre prochain, conformément à l’article 73 de la Constitution, et prendra fin le 19 décembre 2016.

Le peuple congolais attend impatiemment pour saluer avec enthousiasme son départ du pouvoir le 20 décembre à minuit, affirme cette plate-forme. Pour la Dynamique de l’opposition, rien ni personne ne pourra empêcher au peuple congolais de vivre cette année l’alternance démocratique conformément à la Constitution de la RDC.

Par Julie Muadi

Un article de Tempete des Tropiques

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here