RDC: la Dynamique de l’opposition approuve les résolutions issues du conclave de Genval

0

Dynamique de l'opposition

La plateforme Dynamique de l’opposition dit rejeter « catégoriquement » le dialogue politique convoqué par le président de la République, Joseph Kabila. Dans une déclaration faite samedi 25 juin à la presse, ce regroupement qualifie ce forum de « piège ».

« Le dialogue convoqué par l’ordonnance de M. Kabila est un piège et la dynamique le rejette catégoriquement », a affirmé le modérateur de la Dynamique de l’opposition, Patrick Mayombe.
Pour cette plateforme, la meilleure des réponses à l’impasse politique est la tenue effective des élections présidentielle et législatives dans le délai constitutionnel.

« Aucune solution à la crise actuelle ne peut être envisagée en dehors du cadre constitutionnel et de la résolution 2277 du Conseil de sécurité des Nations unies, à laquelle la Dynamique adhère totalement », a déclaré Patrick Mayombe.

Cette plateforme estime que la préservation de la stabilité et de la paix en RDC passe par « l’impérieuse nécessité de protéger et défendre la constitution de la République ».

Par ailleurs, la Dynamique de l’opposition dit approuver les résolutions issues du conclave de Genval en Belgique pour promouvoir l’unité de l’opposition, afin de « sauvegarder la démocratie et obtenir l’alternance politique en RDC ».

Patrick Mayombe a précisé que cette décision a été prise après plusieurs tractations avec les partis politiques, mêmes ceux qui n’étaient pas à Bruxelles, comme le Mouvement de libération du Congo.

A l’issue du conclave de Bruxelles, le 20 juin dernier, les participants à ce forum avaient aussi rejeté le dialogue sous le format convoqué par le chef de l’Etat.

Plusieurs dissensions ont persisté au sein de l’opposition au sujet d’un dialogue politique en RDC en cette période. Certains acteurs politiques considèrent ce forum comme une opportunité pour parvenir aux élections apaisées dont la présidentielle devrait se tenir avant la fin de cette année au regard des prescrits de la Constitution, alors que d’autres y voient une démarche visant à consacrer «le glissement» du mandat du président Joseph Kabila au-delà du délai constitutionnel.​

Un article de Radio Okapi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here