RDC: la Monusco condamne la violation de sa base de l’ananas par les militaires congolais

0
C’est à travers un communiqué de presse rendu publique ce mardi 29 août 2017, que Maman Sambo Sidikou le chef de la MONUSCO, a déploré la «violation de la propriété des Nations unies» à Kananga lundi par des militaires des forces Armées de la République Démocratique du Congo Fardc.
La Mission onusienne à travers le même communiqué dont une copie est arrivée à la rédaction de Voice of Congo, La Monusco demande à ce que les auteurs de cet acte soient poursuivis et traduit en justice
«Nous demandons également au gouvernement congolais de s’assurer que les responsables de cet incident répondent de leurs actes et de prendre les mesures nécessaires pour que cela ne se reproduise plus», a déclaré Maman Sidikou.
Ce communiqué indique qu’un groupe de militaires, sous les ordres du général Marcellin Assumani, qui est le commandant des opérations dans la région des Kasaï, a forcé l’entrée de la base de la MONUSCO au prétexte de poursuivre un journaliste venu s’y réfugier.
Les Nations unies font savoir que les locaux de la MONUSCO sont inviolables en vertu de l’Accord sur le statut des Forces entre l’ONU et le Gouvernement de la République démocratique du Congo (SOFA). Elles demandent donc au gouvernement de la RDC de respecter ses obligations telles que prévues dans le SOFA.
En outre, il rappelle la préoccupation des Nations unies face à la restriction de l’espace dans lequel les journalistes peuvent exercer leur métier en RDC.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here