RDC : L’armée livre un défilé à la Nord-Coréenne pour commémorer l’indépendance.

0

Defile 3

 

Comme l’avait indiqué le président de la république, Joseph Kabila, dans son discours de la veille; la 54ème commémoration de l’indépendance de la RDC a été dédiée aux forces armées du pays et cela, pour leur succès dans la restauration d’une paix relative à l’Est du pays.

Le traditionnel défilé de civils et de troupes à pied du 30 juin à cédé la place cette année à un imposant show exclusivement militaire. Les Forces armées de la RDC (FARDC) et la Police nationale congolaise (PNC) ont fait une démonstration spectaculaire de leur arsenal militaire sur le boulevard Triomphale de la capitale Kinshasa.

Très bien vêtu, du béret aux bottes, les militaires congolais ont battu le macadam avec des pas cadencés, pendant deux heures, suivis d’un impressionnant arsenal militaire composé notamment des lance roquettes multiples dont les fameux Yanan, d’autos-blindés, de plusieurs dizaines de chars de combats T-55 et T-72 et des avions militaires dont deux avions de transport Antonov An-26, quatre hélicoptères d’attaque Mi-24 et quatre avions de combat Sukhoï Su-25.

Différentes unités ont défilé : La force terrestre, aérienne, navale, garde républicaine ainsi que les différentes unités de la Police; toutes, sous le rythme de la musique agrémentée par les orchestres de la Police nationale, vêtue dans sa tenue traditionnelle bleu foncé, et de l’armée, vêtue en rouge et bleu ciel.

Sur la tribune présidentielle, installée en face du Parlement on retrouvait le couple présidentiel mais aussi les membres de l’exécutif du parlement dont les deux présidents : Aubin Minaku et Léon Kengo wa Dondo; le Premier Ministre Matata Ponyo et les membres de son Gouvernement, les députés et sénateurs, mandataires des entreprises publiques et privées, diplomates accrédités en RDC, et représentants des confessions religieuses et des autres forces vives de la nation.

Pour assurer un bon déroulement du défilé, la capitale Kinshasa a connu un fort dispositif sécuritaire avec des blindés positionnés dans quelques carrefours de la ville.

De plus, plusieurs routes ont dû être barricadées : le boulevard Sendwe, l’avenues de la Libération(Ex-24 Novembre) Funa, Saïo etc…

Ces cérémonies du 30 juin ont été placées sous le signe d’”un hommage vibrant et solennel” aux FARDC pour leurs récentes victoires dans l’Est du pays.

Erick Bukula

@VoiceOfCongo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here