RDC : « Le Dialogue devrait régler le problème important de deux mandats »

0

Georg Schmidt et Kamerhe

A l’occasion de sa troisième visite en RD Congo en deux ans, Georg Schmidt, directeur du Département Afrique au ministère fédéral allemand des Affaires étrangères, a échangé avec la presse nationale sur différents sujets d´intérêt commun, hier jeudi 13 octobre 2016 à la résidence de l’ambassadeur de son pays à Kinshasa. Sans détours, le diplomate a indiqué que l’Allemagne est préoccupée par la crise en RD Congo. « Nous sommes très inquiets sur la situation et très choqués par les violences perpétrées les 19 et 20 septembre derniers. Nous condamnons toute forme de violence, tenons beaucoup au respect des droits de l’homme et à l’Etat des droits… », a-t-il d’entrée de jeu indiqué.

Plaidant pour la préservation d’un espace politique, Georg Schmidt a expliqué qu’un pays en crise a besoin d’un espace où les uns et les autres peuvent s’exprimer et s’entendre, même si les opinions sont divergentes.

Pour lui, la période de transition devrait être la plus courte possible et les acteurs en présence doivent tout faire pour créer la confiance entre eux. « Sinon, on maintient la crise… », a-t-il averti, avant d’insister sur le fait que son pays ne prend pas partie pour tel ou tel autre protagoniste de la crise congolaise.

Au sujet du Dialogue qui se tient à la Cité de l’OUA au Mont Ngaliema, Schmidt a fait noter que son pays encourage tous ceux qui aident les Congolais à trouver une solution à leur crise. « C’est important que ce Dialogue règle des problèmes de fond, notamment la limite de deux mandats et des questions clés dans l’esprit de la Constitution qui fait la promotion de l’alternance…».

Conscient qu’il n’y a plus beaucoup de temps avant le 19 décembre, le diplomate allemand a déclaré être conscient qu’après cette date, c’est une situation constitutionnelle inconnue et fortement contestée. « On ne peut pas faire comme si de rien n’était… »

Tshieke Bukasa

Un article du Phare

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here