RDC : le dialogue politique se tiendra sous la co-modération majorité-opposition

0

joseph_kabila_sentretenant_avec_leon_kengo_wa_dondo_et_aubin_minaku (1)

Le dialogue politique national inclusif se déroulera à Kinshasa sous la co-modération d’un représentant de la Majorité présidentielle et d’un autre de l’opposition. L’ordonnance présidentielle lue lundi 30 novembre à la télévision nationale (RTNC), n’a pas fixé de date précise de la convocation de ce forum national. Le document de la présidence précise toutefois que la tenue de ce forum national sera précédée de la mise en place d’un comité préparatoire.

Le dialogue national porte principalement sur l’organisation d’un processus électoral apaisé, complet, inclusif, crédible et conforme aux standards internationaux et sur toutes les questions connexes au processus électoral.

Ce comité préparatoire devra être mis sur pied dans un délai ne dépassant pas 10 jours, à dater de la signature de l’ordonnance présidentielle. Il sera composé, tout comme le dialogue proprement dit, de délégués de toutes les parties prenantes, à savoir la société civile, la majorité présidentielle et l’opposition politique.

Les tâches principales du comité préparatoire sont :

  • Apprêter les documents de travail
  • Élaborer les projets de l’ordre du jour à soumettre à la plénière du dialogue
  • Déterminer toutes les modalités d’organisation et de fonctionnement du dialogue
  • Fixer le nombre de participants qui doivent provenir de la société civile, de la majorité présidentielle et de l’opposition politique
  • Fixer la durée et le site qui va abriter le forum

Le dialogue comprendra un bureau et une plénière pouvant éclater en commission. Ce bureau est assisté d’un facilitateur international, précise l’ordonnance présidentielle.

L’organisation et le fonctionnement du dialogue, ainsi que du comité préparatoire sont fixés par un règlement intérieur.

D’autres détails sur le travail du comité préparatoire ainsi que le travail du bureau du dialogue sont à écouter dans cet extrait sonore.

Un article de Radio Okapi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here