RDC : Le FCC exclu certains de ses cadres dont Constant Mutamba et Âgée Matembo

0

La conférence des présidents du Front Commun pour le Congo annonce l’exclusion des Constant Mutamba, Âgée Matembo et consorts, signataires d’une déclaration portant dissolution de la cellule de crise de cette famille politique. 

C’est ce qu’on peut lire dans un  communiqué officiel de cette plateforme rendu public ce mardi 02 novembre 2021.

Le FCC se réserve les droits de saisir la justice la justice pour faux et usage de faux.

“Quant aux plaisantins de mauvais goût qui, depuis hier, prétendent engager la conférence des présidents du FCC, alors qu’à l’exception d’un seul, ils n’en ont jamais été membres et n’ont, depuis lors, participé à aucune réunion ou activité du FCC. Et pour ce que nul n’en ignore, la conférence des présidents décidé officiellement de leur exclusion du FCC. Le FCC se réserve le droit, le cas échéant, de faire traduire en justice ces usurpateurs pour faux”, souligne le communiqué signé par les présidents des différents partis et regroupements politiques.

“Le FCC en profite pour annoncer officiellement qu’il n’est pas non plus concerné par l’élection programmée de nouveaux gouverneurs de province et qu’il ne présentera donc de candidat à aucune de ces élections”. C’est en ces mots que la famille politique de Joseph Kabila a donné sa position sur la prochaine élection des gouverneurs. 

Au sujet de l’enterrinement des animateurs de la CENI, le FCC dénonce le passage en force de l’Assemblée nationale.

“Le FCC condamne, sans réserve, l’enterrinement chaotique et irrégulier de l’équipe Kadima par l’assemblée nationale et son investiture par la République. Le FCC réaffirme qu’en l’absence d’un consensus entre parties prenantes, et singulièrement entre les confessions religieuses, en ce qui concerne la présidence de la CENI, il ne reconnaît pas l’équipe Kadima et n’y déléguera aucun représentant. Toute affirmation contraire ne sera qu’une supercherie de plus de la part d’un pouvoir insensible aux aspirations et souffrances du peuple, avec la complicité de personnes sans mandat, dans représentation à l’assemblée nationale et sans assise politique sur terrain”, souligne le communiqué.

L’insécurité est grandissante dans la partie Est de la République…

Sur le plan sécuritaire, le FCC déplore, une fois de plus, l’insécurité grandissante et prolongée qui se confond à une situation de guerre permanente dans les provinces de l’Ituri, du Nord-Kivu et du Sud Kivu.

La famille politique de Joseph Kabila dénonce l’inefficacité de mesures de mise en œuvre de l’état de de siège dans les provinces concernées par cette mesure et demande, avec insistance, au gouvernement de tout faire pour mettre fin aux attaques des groupes armés dirigées contre les populations civiles et assurer la protection de celles-ci, ainsi que de leurs biens.

Bishop Mfundu

Contactez la rédaction de Voice Of Congo : 00243 818956860

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here