RDC : Le gouvernement réalise sa promesse d’octroyer 250 bus aux particuliers du transport en commun.

0

Hyundai

 

Comme il en est rarement le cas, le gouvernement de la RDC a honoré une de ses promesses, celle d’éradiquer l”esprit de mort” sur les artères de la capitale Kinshasa. Le gouvernement a en effet livré son dernier lot d'”Esprits de vie”.

C’était le mercredi 18 juin dernier que le gouvernement du premier ministre Augustin Matata Ponyo a livré 82 nouveaux bus Hyundai à l’APVECO (Association des propriétaires des véhicules affectés au transport en commun au Congo); totalisant ainsi le chiffre de 250 comme avait été promis.

“D’ici le mois de juin, nous aurons bouclé la livraison de ces 250 minibus…Notre objectif est qu’au 30 juin au plus tard ce programme entre en exécution.” Avait bien avant promis Justin Kalumba, ministre des Transports et Voies de communication.

Un premier lot de 90 bus avait été livré par la société Central Motors au mois de mars dernier; puis en mai suivant c’était le tour du deuxième lot de 78 bus.

D’une capacité de 27 places assises,  chacun de ces bus a coûté près de 56 000 dollars au gouvernement congolais, ce qui a ramené le montant total déboursé pour les 250 bus à environ 14 millions de dollars américains.

Ces véhicules seront octroyés à crédit à l’APVECO qui à son tour les distribuera à ses membres spécialisés dans le domaine du transport en commun. Chaque bénéficiaire devra cependant verser, à la réception du véhicule, au moins 10% du prix d’achat et s’engager à payer le reste graduellement.

Baptisés “Esprit de Vie”, ces nouveaux bus Hyundai viennent ainsi remplacer les taxis-bus de marque Mercedes 207, communément appélés “Esprit de Mort” car leur état technique a été à la base de beaucoup d’accidents de circulation.

A noter que le secteur public du transport en commun avait lui aussi déjà reçu un coup de pouce de la part du gouvernement grâce à l’octroie, l’année dernière, de 500 bus Mercedes à la compagnie Transco.

Toutefois, ces bus, tout neuf soient-ils, ne pourront à eux seuls améliorer la sécurité routière à Kinshasa; il faudra aussi des conducteurs capables et responsables. Comme l’a si bien dit Justin Kalumba : “Esprit de mort ce n’est pas seulement le véhicule ou l’équipement. C’est aussi le mental des chauffeurs”

Erick Bukula

@VoiceOfCongo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here