RDC: le M23 met un terme à sa rébellion dans l’est du pays

1

SONY DSC

Le porte-parole du gouvernement congolais a déclaré, ce mardi matin 5 novembre, que les FARDC ont obtenu « une victoire totale » sur le M23, avec la prise des collines de Chanzu et Runyonyi. Dans la foulée, le mouvement rebelle a annoncé qu’il mettait « un terme à sa rébellion ». Les deux parties étaient pourtant tombées d’accord pour arrêter les combats, il y a moins de 48 heures. La cessation des hostilités n’a en fait jamais été d’actualité.

Avec notre envoyée spéciale en l’est de la RDC,

La confirmation est venue de trois sources militaires, entre autres un général sur le terrain, et le porte-parole de l’armée congolaise. Les deux collines verdoyantes, Chanzu et Runyonyi, dernières places fortes du M23, ont été reprises par les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ce mardi 5 novembre, un peu avant l’aube, vers 3 h (TU). D’après le porte-parole de l’armée, Olivier Hamouli, qui s’est confié à RFI, un commando spécial serait parvenu à brûler un dépôt de munitions à Chanzu, cette nuit.

Les derniers rebelles – une centaine d’éléments – auraient alors choisi de prendre la fuite, « faute de munitions », nous dit le porte-parole de l’armée. Les uns ont fui vers le Rwanda, les autres vers l’Ouganda.

Mais une autre source militaire bien informée affirme que le M23 aurait, en fait, choisi de prendre la fuite avant l’assaut final de l’armée congolaise et de tout brûler avant de partir, dont le dépôt de munitions et une quarantaine de voitures.

Le M23 reconnaît sa défaite

Seule certitude, ce mardi matin, tout est calme. Vers 5 h 30, six tirs à l’arme lourde ont résonné dans les collines. Depuis, plus rien. Le général de l’armée congolaise serait à l’heure actuelle sur place, pour constater la victoire des FARDC. Une victoire obtenue de haute lutte, après 12 jours d’une offensive marquée par des combats intenses.

Quelques heures après l’annonce du porte-parole du gouvernement congolais, le M23 a annoncé qu’il mettait un terme à sa rébellion. La direction du M23 « annonce qu’elle a décidé à dater de ce jour de mettre un terme à sa rébellion et de poursuivre, par des moyens purement politiques, la recherche des solutions aux causes profondes qui ont présidé à sa création », indique le communiqué des rebelles.

Source : RFI

1 COMMENT

  1. Nous voulons tous la paix pour nos familles de l´Est, une chose est claire ce gouvernement doit arrêter á tromper le peuple congolais, le déroute du M23 n´est que la main invisible de londre et Washington comme c´est écrit dans d´autres journaux, c´est une victoire de la mobilisation des congolais de la diaspora, ainsi que les combattants. Les congolais se posent tant des questions aujourd´hui au moment oú l´imposteur crie une victoire, mais il était oú le garant de la nation congolaise depuis qu´il dirige par défi ? veux-tu faire croire aux congolais que le M23 qui a tenu trés longtemps au FARDC est éliminé á cause de la meilleure politique du chef suprême de l´armée et ces hommes, monsieur Kabila vous êtes un menteur et un tricheur, nous l´avions compris. Maintenant négocier encore en Kampala ce n´est pas mal, avec 10millions de morts un procés comme les Nazis devrait avoir lieu pourque la justice soit rendu, de quoi Kinshasa se sentira dans le piège car le faux Kabila lui même nous dira comment il a géré l´armée sans rien faire avec tant des morts, voici la preuve de la guerre de Kagame et du faux Kabila pour exterminer les congolais et prendre nos richesses, ouvrons nos yeux chers combattants, chers fréres et soeurs de la diaspora, l´histoire fait que commencer pour la fin de l´imposteur rwandais Kanambe le faux Kabila, le combat continue á tout les niveaux, ingeta ! Kagame=le faux Kabila.

Leave a Reply to Kasongo Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here