RDC : Le recteur de l’UNILU menace de renvoyer des étudiants qui ont manifesté contre la révision de la Constitution

1

 

3629097142_dfa7ab9438

par Erick Bukula

 

Ils étaient plus ou moins 2000 à avoir manifesté pacifiquement le lundi dernier. Pour la plupart des étudiants des universités et instituts supérieurs de Lubumbashi, ces manifestants arboraient des calicots sur lesquelles on pouvait lire : “l’Unilu soutient à 100 % Le bâtonnier Jean Claude Muyambo”.

 

(Lubumbashi)- Bien qu’ayant pris place sans que des incidents soient signalés, la marche des étudiants du Katanga, tenue le lundi dernier, a pourtant eu des retombées autres que ce à quoi s’attendaient les organisateurs. Après la marche, une dizaine d’étudiants ont été arrêtés et d’autres interpellés sur les cités universitaires par la police de l’université de Lubumbashi(Unilu).

 

Selon le chargé de communication du recteur de l’Unilu, Christian Nkunda, ces personnes ont été interpellées au moment où ils se disputaient le partage de l’argent après la marche. Toujours d’après Mr Nkunda ces personnes ont été libéré après qu’il était établi qu’ils n’étaient pas des étudiants de l’Unilu.

 

S’il est vrai que les détenus ont été libérés, il n’est toutefois pas certain que la raison derrière leur interpellation soit celle donnée par Mr Nkunda. En effet, les arrestations ont pris place juste après que le Recteur de l’Unilu, le professeur CHABU, soit intervenu sur les chaînes de télévision locales pour menacer de sanctionner ceux qui avaient pris part à la marche.

 

Le recteur se disait indigné par le fait que sur certains de leurs calicots les étudiants affirmaient que l’Unilu soutenait à 100 % Jean Claude Muyambo. Ce qui, selon Mr Chabu, est une atteinte à la neutralité politique de son institution. Une offense qui, selon le recteur Chabu, pourrait resulter au renvoi de certains étudiants.

 

Pour rappel, le lundi 29 octobre dernier, les étudiants des universités et instituts supérieurs du Katanga avaient organisé une marche avec le but de remettre un memo au président national de la Scode, Jean Claude Muyambo. Les étudiants exprimaient ainsi leur soutient à Muyambo pour son opposition à la révison de la Constitution. La marche était partie du Rond-point Carrefour pour chuter à la résidence de Muyambo tout en passant par la route Kasapa et l’avenue Kapele.

Un article de The Voice Of Congo

1 COMMENT

  1. Il est vrai que les etudiants ont le droit de manifester et participer au dialogue politique de la nation, particulierment dans un pays qui se veut democratique. Par ailleur, il est autant vrai que les etudiants ont une obligation morale et meme legale de ne pas impliquer une institution entiere (L’UNILU dans ce cas) dans leurs devergondage politique. L’opinion (si on peut la designer ainsi) de quelques etudiants ne represente pas la position de l’UNILU ni celle des etudiants qui ont choisis de ne pas echanger leurs integrite d’intellectuelle contre des billets des faussoyeurs politique (Muyambo, puisque c’est l’heure des petites verites). Elle est ou votre fierte, Kassapards? Votre integrite vaut-elle si peut? Et vous Muyambo, un peu de maturite!

Leave a Reply to Common sense Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here