RDC : Le sénateur Mc Cain implore Kabila à respecter la constitution et mettre fin à la répression politique

2
Mc CAin

Par Erick Bukula
Aux Etats-Unis une voix de plus s’est levée pour demander le strict respect de la constitution et des droits de l’homme en RDC. Une voix très influente cette fois encore car il s’agit de celle du sénateur John Mc Cain, le président du comité sur les services armés du sénat américain.

Dans une lettre datée du 15 avril dernier et adressée à l’ambassadeur de la RDC aux Etats-Unis, Mr François Balumene, le sénateur américain a déploré le climat de « répression politique» qui règne actuellement au Grand Congo. « Je vous écris pour exprimer ma profonde préoccupation face à la détérioration de la situation humaine droit en RDC » peut-on lire dans l’introduction de la lettre dont la rédaction de VOC détient une copie. Le sénateur continue en soulignant que ces genres d’actions vont à l’encontre des obligations des obligations internationales qu’a la RDC.

Le sénateur a aussi dénoncé ce qu’il qualifie de «  manouvres pour éviter la tenue des élections nationales et consolider le régime au pouvoir en RDC ». Comme exemple typique et preuve de cette tentative de pérennisation au pouvoir, Mr Mc Cain cite le projet de loi déposé par le gouvernement au parlement en janvier 2015 et portant sur la modification de la loi électorale. L’homme politique américain affirme que ce projet de loi électorale, qui nécessitait un recensement de la population avant l’élection présidentielle, avait pour objectif de retarder la date des élections et donc d’allonger le mandat du président de la république Joseph Kabila. La population congolaise avait rejeté catégoriquement ce projet de loi par des manifestations populaires, violement réprimer par les forces de l’ordre, et dans l’opinion du sénateur, cela avait marqué un point de départ pour une vaste campagne de répression contre opposants et activistes de droit de l’homme en RDC. Une campagne qui avait conduit à l’expulsion des membres de la MP qui ont formé le G7 et à l’arrestation des activistes des mouvements citoyens Lucha et Filimbi

Tout en reconnaissant le rôle primordial qu’à jouer Kabila pour le retour d’une stabilité relative en RDC, le sénateur a invité le président congolais de se saisir de cette opportunité pour « cimenter un héritage » en plaçant le pays sur une voie vers une démocratie « à laquelle bénéficieront les futures générations »

Cette lettre a un effet de tonnerre sur la Kabiliie car elle réaffirme la volonté politique de l’ensemble de la classe politique américaine de voir une alternance politique en RDC. Elle désillusionne les quelques membres de la mouvance en RDC qui voyaient dans le parti républicain un allié vers qui se tourner pour faire face à la pression du gouvernement Obama pour la tenue des élections en RDC dans le respect constitutionnelle.

Pour rappel, Mr Mc Cain est le candidat malheureux à la présidentielle de 2012 aux USA et un opposant farouche à la politique extérieure du président Obama. Il semble bien que pour une fois Obama et Mc Cain on trouve un point d’accord : le respect de la constitution en RDC.

Un article de Voice Of Congo

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here