RDC : Les États-Unis haussent le ton contre Kinshasa après l’expulsion d’un diplomate américain

6

Barack-Obama (1)

par Erick Bukula

 

Scott Campell avait était déclaré persona non grata par le gouvernement congolais après la publication d’un rapport, par la BCNUDH, accusant les forces de sécurité de la RDC d’être à la base d’exécutions extrajudiciaires et disparitions des détenus pendant la tenue de l’opération « Likofi ».

 

(Washington)- Les États-Unis sont profondément préoccupés par la décision du gouvernement congolais d’expulser le directeur du BCNUDH (Bureau conjoint des droits de l’homme des Nations Unies), Scott Campell. C’est ce qu’a déclaré la porte-parole adjointe du Département d’Etat américain, Marie Harf, dans un point de presse tenu en début de semaine.

 

La frustration de l’Oncle Sam face a l’expulsion de Campell, qui est de nationalité américaine, est telle que le gouvernement du président Obama a haussé le ton a l’égard de Kinshasa en exigeant que celui-ci revienne, tout de suite, sur sa décision.  « Nous demandons instamment au gouvernement de la RDC de revenir sur sa décision. » a déclaré Marie Harf.

Pour la porte-parole du gouvernement américain, il est indignant que la RDC expulse le chef de la division des droits de l’homme de la Monusco d’autant plus cette mission des Nations-Unis joue un rôle essentiel dans le pays, notamment en « contribuant à la sécurité et au bien-être du peuple congolais». De plus, la mission des Nations-Unis en RDC est pleinement dans ses droits en publiant un rapport comme celui de Campbell car dit-elle : La MONUSCO est spécifiquement mandatée par le Conseil de sécurité de l’ONU de préparer des rapports réguliers sur l’état des droits de l’homme en RDC.

Selon Mme Harf, au lieu d’expulser l’auteur du rapport, le gouvernement du Grand Congo devrait plutôt prendre en considération le dit rapport, ouvrir des enquêtes sur base de lui et faire en sorte que les responsables des exactions y dénoncées en rendent des comptes.

Au début de la semaine en cours, Scott Campbell avait été déclaré « persona non grata » en RDC. Cette décision du gouvernement congolais faisait suite à la publication, par le BCNUDH, d’un rapport faisant état de 9 décès et 32 disparitions forcées pendant la tenue de l’opération Likofi. Des exactions qui auraient été commises par des membres des forces de sécurité de la RDC.

Un article de The Voice Of Congo

6 COMMENTS

  1. Les Amercains doivent prendre des laissons et ne pas fabriquer les monstres.. Car ces montres grandissent et se tournent contre eux…
    Example:
    Kagame: made in USA
    Kabila: made in USA
    Mobutu: made in USA
    Sadam: made in USA
    Khadafi: made in USA
    Khomeini: made in France by USA
    El Asaad dinasty: made in USA.
    Bokasa: made in USA.
    So what now?
    Pour quoi doivent ils se plaindre…
    Ils savent quoi faire eux meme, c.a.d..enlever leurs monstres et creer des institutions..

  2. POUR LE GOUVERNEMENT AMERICAIN. IL EST DE SON DROIT DE PRENDRE
    POSITION SUR UN COMPATRIOTE DECLARE PERSONA A NON GRATTA. MAIS
    LE GOUVERNEMENT AMERICAIN N’EST PAS LE GOUVERNEMENT DE TOUTE LA
    PLANETTE. LEUR COMPATRIOTE N’EST PAS MORT COMME FONT LES ALCAIDAS
    AU NIGER. IL EST RETOURNE EN TRES BONNE SANTE CHEZ EUX . SAUF QUE IL
    VA MANQUER CERTAINS PRIVILLEGES QU’IL AVAIT AU CONGO : LES GLORIEUSES
    EMOLUMENTS, DES BELLES VOITURES, DES FEMMES A GOGO. BONNE CHANCE CHEZ
    VOUS LES PAYS DES YANKEES.

  3. Totika kolota ..aux si longtemp ba kongolais de kinshasa bazelaka nyoso e uta na likolo que zambe oko sala, mais nzambe asalaka te na ba goigoi .soki bino na poto bo kanisaka que jkk akolongwa sans pression na kin tokozela trop.soki kinshasa ba Habitants ya kinshasa batikali kaka distraction ya ba bar.na ba eglise .totika na biso kaka na ndoto po kabila mutu ata moko a inquietaka ye na kin ata mbulaka naye calmement ye moko na volant basalaka ye eloko te.bongo bino na poto ma Kelele tous les temp. Bokende kosala na kinshasa Bo revolution na bino.

Leave a Reply to Louis Martin Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here