RDC : Les Ndjilois brûlent un poste de police après qu’une fille de 11 ans est abattue par une balle perdue.

5

Ndjili

Une bavure commise par un policier affecté à un container du quartier 10 de la commune de Ndjili a causé la destruction de son sous-commissariat et a bien faillit coûter la vie à ses collègues.

C’était aux environs de 18h (heure local), le mardi 13 mai dernier, quand le policier, souvent en poste au sous-ciat de Kifuma, a aperçu passant une fille d’une vingtaine d’années vêtue en “Climatiseur”: un vêtement très poreux et qui permet une très bonne visibilité de son intérieur.

Visiblement animé par des fins autres que celles de faire respecter la loi, l’agent de l’ordre va décider de se lancer à la poursuite de la demoiselle avec objectif de la mettre aux arrêts pour avoir enfreint l’article…seul le policier en question peut remplir ces points de suspension.

Arrivé à la hauteur de l’avenue Zongo, au quartier 3 de la même commune, le policier parvient finalement à rattraper la demoiselle. Malheureusement pour le mbila (policier), quelques jeunes gens flanant non loin de là et prêtant une attention particulière au déroulement de la scéne, vont pouvoir démasquer ses intentions perverses. Les gars vont alors s’interposer, permettant ainsi à la fille vêtue en climatiseur de prendre ses larges.

Très infurié par cette intervention inopportune, le policier va se mettre à tirer en l’air et la deuxième balle perdue va traverser la tempe droite de Ntepele Eldad, une jeune fille d’onze ans qui retournait chez elle après s’être rendu au coin pour acheter un morceau de poisson frit.

La trajectiore de la balle ne s’arrête pas lá toutefois, le projectile va tout droit se loger dans la main droite de Kuyo, cousin de la fameuse fille au climatiseur et chez qui la rescapée s’était réfugiée. Kuyo se trouvait dehors pour s’acquérir de la situation après avoir été alerté par le son du premier coup de balle.

Ntepele va rendre l’âme sur place et Kuyo sera acheminé à l’hôpital de référence de N’djili où il recevra une opération pour déloger la balle.

Cet incident va révolter les bana ya Tshangu (habitants de la commune de Ndjili) qui se mettront à saccager et incendier, dans la soirée, le sous ciat où était affecté le policier meurtrier.

La situation va dégénérer à un point tel que le bourgmestre de Ndjili, Senghor Biya Kikamwa, et le chef de la police de Tshangu, vont devoir descendre sur le lieu du drame pendant la même nuit.

Le policier devenu meurtrier pris la poudre d’escampette après s’être rendu compte de l’envergure de ses actions. Aux dernières nouvelles il n’a toujours pas été appréhendé.

Erick Bukula

Voice Of Congo

5 COMMENTS

  1. Mais yo le grand MUZOMBO, comment o rataka information te ? nionso il faut kaka otia commentaire ? mon frere luka musala ya kosala na vie, po avenir na yo eza na internet te. valeur ya mobali eza mosala mais yo j’ai comme l’impression que osalaka te po tout le temps oza na net po otia commentaire. vraiment pardon luka musala ya kosala na vie po obokola bana na yo. yango wana muasi na yo azuaka yo na valeur te po osalaka te.

    • Mais a rater occasion comment ?? Aza Parmi batou ba Lela rdc lokola mayi. Aza tellement colonise mentallement par la rd congo que moyen a manquér commentaire eza te. Aza lokola mbwa ya lokoso keba mon Cher ba langa nzembo ba loba soki olandi bisengo ya kin( rdc) okozonga Mboka te, c’est un peu son cas. Il aurait voulu naitre rdcois autrement comment expliquer cette obsession du congo ??

  2. yango n’angola site internet ezalaka te? landaka ata tv nzimbu ou tpa ,yo angolais mubimba kk derriere ba information ya rdc?

  3. Mes freres ou est passer moliere tv pour filmer la bavure policier? Mais quand ces les kuluna la i va vite pour salir notre rdc

Leave a Reply to ruatele Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here