RDC : Les opposants prêts à affronter la police de Kanyama lundi prochain

2

KANYAMA FACE AUX OPPOSANTS

(KINSHASA)- Les leaders de l’opposition ont appelé la population à envahir lundi prochain le palais du peuple pour empêcher aux députés d’examiner la loi électorale. Ils sont déterminés à affronter la police qui, selon Joseph Olenga Nkoy, exécute un ordre mal donné.

‘‘La population de Kinshasa est appelée, à occuper massivement le palais du peuple le lundi 19 janvier à partir de 8heures, pour empêcher aux députés véreux et téméraires de siéger’’, peut-on lire dans la déclaration. Les responsables des partis, regroupements politiques et groupes parlementaires de l’opposition ainsi que les organisations de la société civile demandent ainsi aux parents de garder leurs enfants à la maison lundi et de ne pas les envoyer à l’école, aux personnes de troisième âge de ne pas quitter leurs maisons et aux opérateurs économiques de fermer leurs boutiques et magasins.

Pour Martin Fayulu, le président de l’Ecidé, M. Kabila a franchi la ligne rouge. Et Franck Diongo d’ajouter qu’il est temps que le peuple se prenne en charge. La population a le devoir de défendre la constitution du pays conformément à l’article 64 de la constitution, en empêchant le vote de la loi électorale’’, a argumenté l’opposant Martin Mukonkole.

Dans les rangs de l’opposition, beaucoup trouvent en cette loi, un véritable passage en force. Le leader de l’Unc, Vital Kamerhe a insisté que tout sera mis en œuvre pour bloquer ce passage en force. L’utilisation de la majorité mécanique à l’assemblée nationale pour atteindre cet objectif inavoué est une preuve éloquente de la mort de la démocratie, a dénoncé l’élu de Kasangulu, Jean Claude Vuemba.

L’opposition appelle le régime Kabila à reconsidérer la condition de recensement comme préalable à l’organisation des élections présidentielle et législatives à venir. Pas question de donner même une minute de plus à M. Kabila dont le mandat expire le 19 décembre à minuit, a tranché le Cder Jean Lucien Busa. A l’opposition, on se dit conscient que le recensement nécessitera au moins quatre ans. Demeurer au pouvoir par cette méthode signifie tout simplement coup d’état constitutionnel et haute trahison vis-à-vis de la nation, a martelé Samy Badibanga, le président du groupe Udps et alliés.

Après la marche réprimée de lundi dernier, les opposants se préparent pour une véritable bataille. La police doit se tenir à l’écart et éviter de faire le jeu du pouvoir parce qu’elle vit de l’argent du contribuable congolais sinon on va inviter la population à ne plus payer l’impôt, a rappelé le leader des Fonus, Joseph Olenga Nkoy..

Source :7sur7

2 COMMENTS

  1. Le gouvernement donne les désinformations à la population de l’arrivée du président angolais à Kinshasa dont il fêterais son anniversaire, ce lundi 19.01.2015 alors que l’opposition avait appellé au soulévement populaire la même date. Le temps est à la guerre, les rwandais vont massacré la population kinoise avec l’aide de Kanyama, la Monusco est bel et bien informé, la commnauté internationale devrait jetter tout les regards demain vers Kinshasa.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here