RDC : Les refoulés d’Angola dénoncent le traitement inhumain auquel ils sont soumis.

1

 

refoule 2

Des agissements violents et xénophobes envers les ressortissants Rdcongolais ne sont pas une spécialité de la police du Congo Brazzaville uniquement; les soldats de l’Angola, un autre pays voisin de la RDC, infligent un traitement similaire aux citoyens du grand Congo..

C’est ce qu’on confirmé certains parmi la trentaine de congolais arrivés, les jeudi 19 juin dernier, à Kikwit(Province du Bandundu) après avoir été refoulés du pays de José Eduardo Dos Santos.

Des déclarations faites par ces RD Congolais à la presse locales révèlent des atrocités d’un niveau comparable si pas plus élevé de celles commises par la police de Brazzaville et de Pointe Noire pendant le déroulement de l’opération “Mbata Ya Mokolo”.

Selon ces refoulés, les militaires angolais confisquent tous leurs biens, les bandent les visages à l’aide des habits avant de les jeter dans des véhicules sans fenêtres pour les acheminés vers frontière avec la RDC. Certains reçoivent des coups des chicottes ou même de balles aux pieds de la part de ces militaires angolais qu’ils ont pour ainsi surnommés ‘’Chacals’’.

Le ras-le-bol des ces ressortissants congolais face à ces traitements inhumains est tel qu’ils ont dernièrement demandé l’intervention du gouvernement de Kinshasa.

“Nous demandons à notre gouvernement à Kinshasa, plus précisément au Premier Ministre, Augustin Matata, de bien vouloir entrer en contact avec les autorités angolaises afin que ce traitement

inhumain à l’endroit des refoulés cesse à jamais” ont-il imploré.

Chaque jour, des Congolais sont expulsés de la province angolaise de Cabinda pour séjour irrégulier. Depuis le début de l’année 2014, prés de 5000 congolais ont été expulsés d’Angola par le poste frontalier de Yema, province du Bas-Congo.

Le mois de mai 2013 avait vu la plus grande vague de rapatriement quand 52 231 avaient été refoulés en l’espace de trois semaines seulement.

Erick Bukula

@VoiceOfCongo

1 COMMENT

  1. Kiiieekiiiee!! lokuta na lokuta. Teeeeee lelo nanu to moni ata mutu moko tse a bimi to a tanga kombo ya ndeko naye ba violaki to ba bomaki na Congo – Brazzaville. Jusque – la mutu ata moko tse a pesi ba preuves, maintenant bo bandi ko kosela ba ndeko nanga ba Angola makambu? il est temps bomi sala ba examens de conscience, parceque pays moko tse a lingi presence na bino na mabele naye. Soi – disant, bino nde bo bokolaka, bo leyisaka, bo tangisaka ba Africains nioso. Motuna nanga eza boye hein! ELOKO NINI BO KIMELAKA MBOKA NA BINO OYO EZA, NA SOI – DISANT NIOSO? kiieekiiiieee!!! oooooooooh! “NIOSO ba liyaka na Congo – Brazzaville ewutaka na Zaire” mais, to moni na journal ya chaine moko ya Kinshasa lolenge ba mama ya marche central bazo lela Malangwa, fufu, farine ba soso etc…. e mati talo, parceque traffic entre Kinshasa et Brazzaville ekomi mobulu. Par contre to moni lolenge bato na Brazzaville bazo sepela pona kimia, ki moyibi e diminuer, ki kuluna esili. Kiiiieeekiiieee!!!! lokuta na bino ezo sopa – sopa bino mikolo nioso. Na lobi hein boko kanga ba frontieres na bino tse?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here