RDC : l’opposition salue les succès de l’armée

3

Martin Fayulu. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Les opposants congolais regroupés au sein de la plate-forme Forces acquises au changement (Fac) saluent les succès militaires engrangés ces derniers jours par les Forces armées de la RDC (FARDC) sur les rebelles du M23. Martin Fayulu, le coordonnateur de cette plate-forme, a appelé lundi 28 octobre les FARDC « à en finir une fois pour toute avec les rebelles ».

 

Martin Fayulu a déclaré :

 

« Nous félicitons de tout cœur les FARDC et les troupes de la Monusco pour tout ce qui se passe actuellement dans l’Est de notre pays. Nous l’avons toujours dit, les FARDC sont capables de combattre, de gagner des victoires, et les FAC n’ont jamais cessé de dire que quand un pays souverain est attaqué il faut réagir, il faut se battre. Aujourd’hui nous sommes contents de nos FARDC et nous disons bravo ».

 

Les FARDC combattent contre les rebelles depuis vendredi. En trois jours, les forces loyalistes ont conquis d’importantes positions qu’occupaient les rebelles il y a plus d’une année, notamment dans les territoires de Kibumba, Kiwanja, Rutshuru et la base militaire stratégique de Rumangabo.

 

Martin Fayulu appelle les FARDC à « ne plus obéir des contre-ordres qui viendraient de je ne sais qui » et invite tous les Congolais à « diriger leurs prières en direction de nos vaillants combattants pour que Dieu les protège ».

 

Par ailleurs, le ministre congolais de la Défense, Alexandre Luba Ntambo, a appelé les rebelles du M23 à se rendre. Il a affirmé à l’AFP que l’armée ne reculerait devant rien pour défendre le territoire nation.

 

« Il n’y avait pas de limite en ce qui concerne la défense des institutions et du territoire national », a-t-il souligné, sans donner davantage de précisions.

 

Concernant les pourparlers de Kampala, le ministre de la Défense a déclaré que Kinshasa n’avait pas fini avec ces négociations et que « le gouvernement était toujours ouverts à des solutions pacifiques ».

 

Un responsable de l’ONU cité par l’AFP a estimé lundi que les rebelles du M23, présents dans l’est de la République démocratique du Congo, sont quasiment finis en tant que force militaire.

Au Conseil de sécurité de l’ONU convoqué en urgence le même jour, Martin Kobler a affirmé par vidéoconférence que presque toutes les positions du M23 ont été abandonnées. Cela marque quasiment la fin militaire du M23, a-t-il dit.

Source : Radio Okapi

3 COMMENTS

  1. Les congolais ne doivent jamais croire auxs discours hypocrite de Martin Kobler, et de Russel Feingold. Surtout pas de Mary Robinson. La capacité de nuisance du M 23 ne dépend pas de leurs émotions. Il faudra plutôt vite se débarasser de KAGAME qui sert d’échine aux multinationales américaines pour que nous puissions retrouver la quiétude d’autant plus que le M 23 n’est qu’une métamorphose du CNDP et du RCD. Il n’est donc pas exclu que nous ayions encore en face de nous le “Kag. 24” qui revendiquerait les avantages non reçus de Kampala.
    Cela dit, je suggère à Joseph KABILA de faire installer une base militaire de 40 000 militaires sur les prairies tant convoitées de Rutshuru. Au même, il doit encourager et soutenir la recherche pour que, après avoir dénoncé le traité de non prolifération des armes nucléaires jamais signé par les américains, nous puissions disposer de notre bombe atomique. Paul KAGAME qui ne comprend que le langage de la force parce que soutenu par les USA et quelques pays d’Europe dont la France de HOLLANDE modifiera alors sa façon de voir les choses. Les USA qui ne respectent que ceux qui leur font peur chercheront alors à faire de notre pays un partenaire, au lieu de trouver en lui, une réserve sans maître de richesses naturelles qu’ils peuvent prendre à leur guise comme c’est le cas actuellement, par le biais de groupes armés qu’ils soutiennent sans le dire.

  2. Negotiation between M23 will never end.. M23 are more than womens, they always change things on negotiation table. I suggests only military solution will be the best than wasting times in Uganda. If M23 want to negotiate with Congolese, let ask UN to take negotiation to Tanzania because Uganda and Rwanda are not safety place for peace agreement.

  3. Négociation entre M23 ne finira jamais .. M23 ya plus de femmes, ils changent toujours les choses sur la table de négociation. Je suggère seulement de solution militaire sera le meilleur que de perdre fois en Ouganda. Si M23 veulent négocier avec les Congolais, sans demander l’ONU de prendre négociation à la Tanzanie, l’Ouganda et le Rwanda sont pas lieu de sécurité pour un accord de paix.

Leave a Reply to Fidèle KITUMA-wa-TALANZAMBI Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here