RDC : L’opposition veut savoir où sont passés ses 200 millions de Franc.

1

Opposition-Politique-RDC1

par Erick Bukula

 

Etant donné que les structures d’engagement pour le budget de l’opposition n’existent pas encore; qui aurait utilisé ces fonds et pour quelle fin?

(Kinshasa)- Le débat sur la reddition des comptes pour l’exercice 2013 à l’Assemblée nationale a débuté le jeudi 02 octobre dernier. Au cours de ce débat qui prendra deux jours, le gouvernement du Grand Congo, par le truchement du ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des Finances, Patrice Kitebi, donnera des comptes sur l’exécution de la loi des finances pour l’exercice 2013.

La première journée, celle du Jeudi, a été dominée, après l’examen minutieux du budget 2013, par des critiques qui ont été traduites en questions posées au ministre des Finances par les élus.

Parmi les critiques et préoccupations émises par les députés on compte notamment le dépassement budgétaire et les dépenses engagées par l’exécutif sans l’aval du Parlement. Sur ce sujet, le député Bamporiki de l’UNC a demandé au ministre d’expliquer la provenance des fonds ayant servi à l’achat des bus affectés au transport en commun, à la construction de l’Hôtel du Gouvernement et à l’implantation du Parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo. Tous ces projets ne figurent pas dans le Budget 2013.

Le députés ont aussi déploré le fait que le Gouvernement n’ait pas atteint les objectifs à caractère social comme la réalisation des projets de construction des écoles, prévue dans le budget 2013.

La journée du vendredi 03 octobre est reservée pour la reponse du ministre Kitebi par rapport aux préoccupations et questions des députés. Hormis les points cités plus haut, Mr Kitebi devra se justifier sur une affaire beaucoup plus contentieuse, celle de la destination ou mieux l’usage qu’a été réservé à près de la moitié de la somme allouée à l’Opposition dans le budget 2013.

Sur les 500 millions de Francs congolais réservés à l’Opposition, 207 millions ont été utilisés. Ceci a suscité la curiosité des élus, une curiosité qui s’est résumée par ces questions posées par  le député du CDER Jean-Lucien Bussa : “Mais, qui les a utilisés et pour quelles fins ? Comment justifier l’exécution du budget de l’Opposition politique sans l’existence des structures d’engagement ?”.

En effet, la Constitution du Grand Congo prévoit que ces fonds soient mis à la disposition du porte-parole de l’Opposition et pourtant cette structure n’a pas encore été mise sur pied, d’où la question ‘Qui a utilisé cet argent?’

Un article de The Voice Of Congo

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here