RDC : Lubumbashi encerclée par les Bakata-Katanga depuis 5 jours

1

Les Rebels Mai mai avec eur arme de fabrication local

 

par Erick Bukula

L’armée, qui a confirmé cette information, a demandé à la population de la capitale du cuivre et de la province entière du Katanga de garder son calme et de ne pas céder à la panique.

(Lubumbashi)- Depuis le début de la semaine en cours, la deuxième ville de la RDC,Lubumbashi, est assiégée par la milice Bakata-Katanga du chef de guerre Kyungu Gedeon. C’est ce qu’a annoncé la BBC dans la matinée du jeudi 06 novembre dernier.

Selon cette agence de presse britannique, ils sont au moins 600 miliciens à avoir encerclé Lubumbashi et contrairement à leur arsenal traditionnel qui est composé des flèches, lances et autres armes blanches, cette-fois ci ils sont munis de véritables armes de guerre. Ils n’attendent plus que l’ordre de leur chef pour lancer l’assaut sur la capitale de la province du Katanga.

Aussi effrayant et irréalistes que ces infos peuvent paraitre, elles ont été confirmées par le commandant de la 6eme région militaire des Fardc basée au Katanga. Cet officier de l’armée du Grand Congo a cependant demandé à la population de garder le calme avec l’assurance qu’une opération de l’armée est envisagée pour freiner l’avancée des miliciens.

Cet acte audacieux de la milice Bakata-Katanga intervient moins de deux mois après que l’armée congolaise lui ait infligé un coup dur avec un assaut réussi contre son quartier général situé sur le Mont Kibawa, à Mitwaba. Cet assaut avait entrainé la fuite du leader de la milice, Gedeon Kyungu.

Pour la petite histoire, le groupe Mai Mai Bakata Katanga a vu le jour en fin 2011, après l’évasion de prison de son chef Gedeon Kyungu Mutanga. En mars 2013, ce groupe armé s’est attiré l’attention de toute la nation congolaise aussi bien que celle de la communauté internationale quand prés de 200 de ses membres avait marché sur la ville de Lubumbashi avant qu’ils ne soient stoppés par l’armée et la police katangaise. Une confrontation qui avait résulté en la mort d’une trentaine de miliciens.

Un article de The Voice Of Congo

1 COMMENT

  1. Vraiment du n’importe quoi.
    Est ce que 600 personnes peuvent vraiment encercler une grande ville comme Lubumbashi?
    En plus nous avons des familles sur place et il ne se passe pas 1 jour qu’on appelle Lubumbashi.
    Entre BBC et nos familles en place qui dit vrai?

    Personne ne m’a parle de cette attaque des Bakata Katanga.
    Ici c’est de la mise en scene et de la pure manipulation.

Leave a Reply to dmethetoile Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here