RDC : Menace de grève suite au blocage des salaires des enseignants par les banques

0

IMG_8759

par Erick Bukula

 

L’ Association Congolaise de Banques justifie ce blocage des fonds par le fait que le gouvernement n’a pas respecté ses engagements sur la bancarisation des salaires signés depuis l’an 2012. Selon l’ACB, jusqu’à ce jour, ses membres n’ont toujours pas perçu quoi que ce soit du gouvernement concernant leurs contre partie.

 

(Kinshasa)- Les enseignants des écoles publiques ont menacé de lancer un mouvement de grève générale suite au blocage de leurs salaires du mois d’octobre par les membres de l’association congolaise des banques(ACB). Ces fonctionnaires de l’état Congolais ont proféré ces menaces pendant le sit-in, organisé le lundi 20 octobre dernier, devant le siège de la banque Trust money (TMB) dans la commune de la Gombe.

Les enseignants s’était présentés au siège de la TMB pour réclamer le retrait de leur salaire du mois en cours mais quoi de plus révoltant pour eux que la réponse des responsables de cette institution bancaire de ne payer que lorsque le gouvernement sera en mesure de respecter ses engagements. D’où la menace d’amorcer un mouvement de grève générale au cas où cette situation n’était pas résolue avant la fin du mois en cours.

Une menace destinée au gouvernement centrale qui, selon les enseignants, est à blâmer pour le blocage de leur argent. «Nous étions satisfaits de quitter l’ancien système où l’argent devait transiter par des agents payeurs. Nous avions salué la venue de la bancarisation. Mais, ce que nous attendons aujourd’hui n’a pas l’air de plaire à qui que ce soit…C’est vraiment déplorable de constater que le gouvernement n’arrive pas à concrétiser ses engagements vis-à-vis de ses partenaires depuis 2012.» s’est indigné, devant la presse, l’un des enseignants.

Il s’en va sans le dire que les grands perdants dans cette affaire sont les salariés. En effet, le blocage de la paie de ces fonctionnaires ne fera qu’empirer leur situation financière qui est déjà aussi désastreuse que l’a révélé l’une d’eux en se plaignant : “J’ai fait un long déplacement pour venir toucher ce modique salaire, sur lequel je comptais soutirer le minimum de mon transport retour. Maintenant, je suis cloué ici, je n’ai même pas un sou dans mes poches.”

Selon l’ACB, jusqu’à ce jour, aucun de ses membres n’a perçu un payement, de la part du gouvernement, pour le service rendu dans le cadre de la bancarisation des salaires des fonctionnaires de l’états. D’où la décision des banques, à l’unanimité, d’interrompre avec l’opération de bancarisation jusqu’à ce que les discussions avec le gouvernement aboutissent.

Un article de the Voice Of Congo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here