RDC : Mort du Général Bahuma : Un autre artisan de la défaite du M23 perd sa vie.

1

Bahuma

 

par Erick Bukula

Serait-il qu’une main noire s’est mise à éliminer tout les vaillants officiers de l’armée congolaise qui ont oeuvré pour la restauration de l’intégrité territoriale du Grand Congo? Difficile de ne pas se poser cette question après le décès, en moins d’une année, de deux hauts gradés des FARDC au Kivu.

La nouvelle est tombée comme une bombe sur les populations de l’est de la RDC. Le Général major Lucien Bahuma Ambamba, commandant de la 8ème Région militaire des FARDC, est décédé le samedi 30 août dernier dans un hôpital de la capitale sud-africaine Prétoria où il avait été transféré d’urgence suite à une attaque d’AVC (Accident cardiovasculaire cérébrale).

L’annonce a été faite à la presse le dimanche 31 août dernier par le général Léon Kasonga, porte-parole de l’armée congolaise. Selon le communiqué, l’attaque d’AVC est survenue vers 19h30 TU à Kasese, en Ouganda, où le général Bahumba prenait part, avec son homologue ougandais, à une rencontre dans le cadre des consultations périodiques
mixtes pour l’évaluation de la situation sécuritaire à la frontière commune.

Après l’annonce de cette triste nouvelles une effervescence s’est emparé du Nord-Kivu, notamment dans sa capitale Goma où une dizaine des épouses des militaires sont descendues dans la rue pour exprimer leur colère.

Ces femmes marchait du camp Katindo vers la résidence du Général
défunt en scandant des slogans hostiles au pouvoir de Kinshasa quand elles ont été intercalés puis ramenées au camp Katindo par des éléments de la police militaire.

Le gouverneur de la province, Julien Paluku a dû lancé un appel au calme pour eviter un debordement au sein de cette population qui ne s’est pas encore remise de la mort d’un autre parmi ses héros : le colonel Ndala Mamadou. En effet, le duo Bahuma – Mamadou était très apprécié dans la province pour sa bravoure; Ensemble, la paire avait joué un rôle important dans la victoire des FARDC contre le M23 et plusieurs autres groupes armées au Nord-Kivu.

Pour ces femmes, le général Bahuma, comme le colonel Mamadou, aurait été éliminé.

Né le 26 juin 1957 à Yangambi (Province Orientale), le général Bahuma fut un lauréat de la 11ème promotion de l’Ecole de Formation des Officiers –EFO/Kananga. Il poursuivra sa formation militaire au sein de la Division spéciale présidentielle(DSP) du Maréchal Mobutu et ce dernier lui confiera le commandement du Centre d’entrainement commando de Pambwa dans le Nord-Ubangi.

Après la chute du régime de Mobutu et pendant la deuxième guerre du Congo, le général Bahuma combattra aux côtés du MLC de Jean-Pierre Bemba Gombo, la guerre finie et l’armée réunifiée, le général Bahuma prendra le commandement de la 5ème région militaire du Kasaï Oriental.

C’est en 2012 que Bahuma sera affecté à Goma d’où, en remplacement du général Mayala, il commandera la 8e région militaire. Lors de sa mort, le général dirigeait l’opération “Sokola” contre les rebelles ougandais des ADF.

Un article de The Voice Of Congo

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here