RDC : Pas de troisième mandat possible pour Kabila

4

le-pr-sident-de-la-rdc-joseph-kabila-attendant-les-invit-s-du-14-me-sommet-annuel-de-la-francophoie-kinshasa-le-13-octobre-2012

Le président congolais Joseph Kabila ne modifiera pas l’article de la Constitution qui lui interdit de briguer un troisième mandat lors de la présidentielle prévue en 2016, a assuré son ministre de l’Intérieur, Richard Muyej, cité mercredi par la presse kinoise.

“Le président de la République (…) ne modifiera pas les termes de l’article 220 de la Constitution, pas plus qu’il ne se mêlera de la fixation du calendrier électoral, matière dont la responsabilité incombe pleinement à la Commission électorale nationale indépendante” (Céni)’, a-t-il déclaré mardi lors d’une conférence de presse à Kinshasa.

M. Muyej a ajouté que le président Kabila procéderait à la “remise-reprise” (des responsabilités) avec son successeur “dans le cadre fixé par la Constitution” de la République démocratique du Congo (RDC).

Celle-ci stipule que le chef de l’Etat congolais – élu une première fois en 2006 et réélu en 2011 lors de scrutins présidentiel et législatifs contestés, après une modification de la Constitution résumant l’élection à un seul tour – ne peut assumer que deux mandats consécutifs. Son second quinquennat expire donc en principe le 20 décembre 2016, cinq ans après sa prestation de serment.

“Il lui reste (à M. Kabila) à poser le dernier acte de la consolidation de la démocratie, à savoir procéder à la passation du témoin et des emblèmes au digne successeur qui sera élu, conformément à la Constitution et au calendrier qu’aura fixé la Céni”, a ajouté M. Muyej cité par l’agence congolaise de presse (ACP).

(Avec Belga)

4 COMMENTS

  1. Weye mutoto wa pori , tutakulapisha na muna unawuwa ba congolais , mutoto ya haramu, nitakutukanaka paka utalipa kufua ya bandungu yetu ya congo yoté. Oza na systematique ya “individu” moko asukoli na mayi ya kalamu ,ata owangani ,tango mayi eko kawuka okoyeba mbano na yo. president moko te aza na droit ya koproteger yo,apres le 20 decembre 2016, nazali koloba na lipasa na ye ya liki moko te Kamerhe.

  2. Voilà combien les congolais sont naifs. Ne pas modifier la constitution ne justifie pas la volonté de Kanambe à ne plus s´accrocher au pouvoir. Les élections de 2016 n´auront pas lieu, ils poseront le problèmes d´organisation, budget et recensement pour permettre à Kanambe de rester. Une autre carte, selon un ami de F. Kalombo. Olive va postuler, et quelques mois après, elle demissionera. Ce scenario permettrait à Kanambe de revenir sur la scène. Cette stratégie est une idee Muyej. Muyej le Congo n´appartient seulement au Katangais. Vous les Katangais, lorsque vous vous rendrez compte de la bétise commise, en accordant à Kanambe l´identité Katangaise, ce sera tard.

    • The congolese are unspeakable and unseen in billion people by their government, why Congolese people can’t put pressure on MONUSCO and ICC whenever Kabila try to do anything about the future years (2014, 2015, 2016)…. The Election Candidates should be presents by this year (2014) so the world should know who and who will be present in 2016 presidential election…. the more Presidential candidates are hiding, the more Kabila getting time…… I can see this days, Kabila focus on Economic, but that not the need of Congolese at momemnt, Kabila always be behind of what people need in the country… he is a soldier, but he got NO ideas of how he can present the army… but he is good in making the country in CRIS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here