RDC : Plusieurs milliers d’étudiants assiègent la résidence de Muyambo pour dire non à la révision de la Constitution

4

MUYAMBO

par Erick Bukula

 

“nous vous remercions grandement de la reconnaissance et de la bienveillance que vous manifestez à l’égard de notre Chef de l’Etat…pour avoir fondé une jeune démocratie en croissance dans notre pays et il a le mérite de la protéger pour prétendre au statut de père de la démocratie congolaise” Pouvait-t-on lire dans le memo des étudiants.

 

(Lubumbashi)- La résidence du Bâtonnier Jean-Claude Muyambo était, le lundi 29 septembre dernier, le point de chute d’une marche similaire à celle tenue à Kinshasa par l’opposition le weekend dernier. Seulement que cette fois-ci les organisateurs étaient les étudiants des universités et instituts supérieurs de la province du Katanga et en place des discours révolutionnaires le but du rallye des étudiants était le dépôt d’un memo.

Pendant plus 3 heures dans la matinée du lundi, la foule de plus de 2000 étudiants lançait des slogans anti-révisionnistes et chantait la ‘‘Kassaparde” devant le domicile de Muyambo située au quartier Gambela 2, entre Carrefour et les cités universitaires, sur l’axe reliant l’aéroport international de la Loano et le Centre-ville.

Le choix de la résidence du Leader de la SCODE avait été fait non pas pacequ’il est membre de la Majorité Présidentielle mais parcqu’il est l’un des rares leaders des partis reunis autour du président à avoir ouvertement exprimé son opposition à la révision de la Constitution. Une position qui va largement à l’encontre de celle de ses pairs, d’où les éloges qu’ont fait couler sur lui les étudiants.

“nous vous félicitons beaucoup de votre courage politique que vous avez pris en mains de dire tout haut ce qui se disait tout bas au sujet de la révision de la constitution” ont déclaré les étudiants qui n’ont pas caché leur grande admiration pour le franc-parler de l’avocat de barreau en ajoutant : “nous vous encourageons, Monsieur le Bâtonnier Jean-Claude Muyambo, pour avoir  refusé  de  dire «oui» à ce que tout le monde dit «non».”

Dans ce qui parrait être un message indirecte et dans toute politesse au chef de l’État, les étudiants ont rélevé le fait que le président Kabila ne pourrait prétendre au statut de père de la démocratie congolaise que s’il l’a protègeait en respectant la Constitution sur laquelle elle repose. Joseph Kabila devrait ainsi suivre l’exemple de l’ex-président Burundais Pierre Buyoya qui jouit de l’immunité à vie.

Les étudiants ont aussi reconnu en Muyambo une personnalité qui respecte le chef de l’État mais n’hésite pas à lui dire la vérité quand il le faut.

Dans un adresse à la presse après la remise du memo, Mr Muyambo a souligné que des telles manifestations prenant place au Katanga, qui est pourtant le bastion du Chef de l’Etat, constituent un signal fort et un message envoyé à la Majorité Présidentielle par la population.

Bien que faisant parti de la Majorité Presidentielle, la Scode(Solidarité Congolaise pour la Démocratie) et son leader Muyambo ont plus d’une fois révélé leur opposition à la révision de la Constitutuion du Grand Congo. Une révision que soutiennent et même proposent les dûrs du régime en place mais qui pour Muyambo acheminerais le pays vers le chaos.

Un article de The Voice Of Congo

4 COMMENTS

  1. Merci les kassapards pour avoir montre de la hauteur en manifestant votre desapprobation a ce projet machiavelique qui conduira droit aux enfers tous ceux de la racaille dite majorite qui oseront l’ embrasser.
    Merci, merci et encore merci. Tenez bon car la victoire est certaine!

  2. Il n’y a pas longtemps, on croyait et disait de nos frères du Katanga “énemis et taîtres” de la Nation, mais voilà aujourd’hui plusieurs parmi eux, comme les étudiants ici, commencent à se lever pour la mère patrie!
    Quant à leurs collègues de la capitale, ba étudiant ya Kin, mitu na bango ekoma ya kopola na makambu ya JB-Werrason, Primus na kosib…!
    Mieux vaut la fin d’une chose que son commencement, nandimi.

Leave a Reply to VICTOIRE CERTAINE Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here