RDC : Que comprendre de la démission de Moïse Katumbi?

3

Moise KATUMBI gouverneur du Katanga dans sa residence ‡ Lubumbashi avril 2014


Par Erick Bukula

L’annonce mardi soir de la démission du gouverneur de la province du Katanga et cadre du PPRD, Moïse Katumbi a eu un effet de bombe sur la toile. Exemple par excellence, la page facebook de Voice of Congo était inondée par les réactions mixtes de ses abonnés. Cependant, nos analyses mènent au constat que cette demission n’est que le sommet de l’iceberg, beaucoup plus reste à venir.

Ce n’est pas une coincidence que cette démission intervient quelque jours seulement après que Voice Of Congo ait signalé la tenue à Lubumbashi des meetings entre diplomates Occidentaux et le gouverneur Katumbi. Une délégation de la diaspora conduite par Mr Rudy Mandio était aussi partie prenante à ces assises tenue en marge de la cérémonie d’au revoir de Martin Kobler, l’ex-chef de la Monusco.

Ce n’est non plus une simple coincidence que la démission intervient moins de deux semaines après l’implosion de la Majorité présidentielle, avec comme conséquence la formation du G7, la plateforme créée par les frondeurs de la MP. Ce qui renforce l’hypothèse que ce G7 a en effet été crée pour soutenir une trés probable candidature de MoÏse Katumbi à la présidentielle de 2016. Pas étonnant que Mr Olivier Kamitatu, un leader du G7, était l’un des premiers opposants à réagir à la démission de Mr Katumbi en la qualifiant de “décision responsable”.

Moins encore une coincidence est le choix de Lubumbashi, et non la capitale Kinshasa, pour tenir la cérémonie d’au revoir à Martin Kobler. Une cérémonie qui de nature requiert la participation de plusieurs diplomates étrangers, tenue dans une ville qui est le fief de l’homme au slogan : “il faut savoir partir”. Allez y comprendre quelque chose.

Que dire du timing de l’annonce de la démission? Tout mène à conclure qu’elle sera suivi par l’annonce de la candidature de Mr Katumbi à la présidentielle de 2016. D’ailleurs c’est ce que nous a affirmé la personne qui a conduit à Lubumbashi la délégation de la diaspora, Mr Rudy Mandio.

Tout mène aussi à la conclusion que l’homme fort du Katanga recevra le soutient de la communauté internationale. C’est ce qui en partie expliquerait les va et vient des diplomates occidentaux observés la semaine dernière. Quoi qu’il en soit, les congolais doivent s’attendre à des tournures intéressantes sur l’arène politique de leur grand pays dans les jours à venir.

Un article de Voice Of congo

3 COMMENTS

  1. MOISE KATUMBE IL FAUT AZONGISA MBONGO NIONSO OYO AYIBI YA PEUPLE CONGOLAIS SOKI ALINGI AKOMA
    PRESIDENT YA RDC; DANS LE CAS CONTRAIRE AKO ZUA MAMA NA LUMBE LUMBE MUETE MUETE EPAI NABISO BA
    COMBATTANTS. KOLIA NA NDOKI J.KABILA WC; MOISE KATUMBE PE AZALI NDOKI.

  2. CELA N’ ETONNE A PERSONNE,MONSIEUR KATUMBI MOISE MERITE BIEN LE POSTE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU CONGO.CET HOMME,C’ EST NOTRE OBAMA D’ AFRIQUE ET DU CONGO.NOUS SOUTENNONS MOISE KATUMBI COMME PRESIDENT DE LA RDC.QUE DIEU TE BENISSE MOISE.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here