RDC : Révision constitutionnelle : Voici les articles concernés

3

87111-0

 

A en croire des sources croisées, il s’agirait de 101 alinéa 6, 104 alinéas 5 et 8, 197 alinéa 4, 198 alinéa 2 sur les élections des députés provinciaux, sénateurs et gouverneurs de provinces

Plus de mythe autour de la révision constitutionnelle annoncée par le Gouvernement lors de son Conseil des ministres de lundi 09 juin dernier. Un « Ouf de soulagement » sans nul doute pour certains. Encore que le fameux « touche pas à mon 220 » n’en fait pas partie. Autrement dit, il y a eu plus de peur que de mal dans le flou entretenu autour des articles visés par la révision constitutionnelle. Car, l’article 220 de la Constitution du 18 février 2006 ne serait pas concerné par la révision. Moins encore celui portant sur le nombre de mandats du président de la République.

Selon des sources croisées, les articles concernés sont plutôt les 101 alinéa 6, 104 alinéas 5 et 8, 197 alinéa 4, ainsi que le 198 alinéa 2. Mais, sur quoi porterait réellement cette révision constitutionnelle qui provoque déjà le branle-bas de combat dans le camp de l’Opposition politique ? Nos sources indiquent qu’il s’agira d’une introduction du suffrage universvel indirect pour les élections des députés provinciaux, des sénateurs et des gouverneurs de provinces de la RDC. Et non des députés nationaux comme certains milieux le craignaient à l’avance.
Plus concrètement, à travers le projet du Gouvernement, ce sont les conseillers municipaux, des chefferies, des secteurs qui vont élire les députés provinciaux, les sénateurs et les gouverneurs de provinces. On en sait désormais un peu plus sur le contenu de la révision constitutionnelle envisagée par l’Exécutif national. Pas surprenant que l’Opposition, au nom de la méfiance qui l’a toujours éloignée du pouvoir, trouve tout de même à redire sur cette question en soupçonnant, comme à l’accoutumée, des pièges de la Majorité présidentielle dans l’optique 2016.
C’est plutôt le contraire qui aurait étonné dans une affaire où et le pouvoir et l’opposition, chacun cherche toujours à tirer la couverture de son côte. De bonne guerre en politique où les deux camps parlent difficilement le même langage. Car, aux yeux de l’opposition, pour mieux se positionner en alternative crédible par rapport au pouvoir, tous les coups sont permis, même ceux en dessous de la ceinture. A son tour, le pouvoir lutte pour se maintenir au perchoir le plus longtemps alors en tentant de barrer la route à l’opposition. On en sortira jamais.
La révision en gestation, confie-t-on, a l’avantage principal de combattre la corruption et la tricherie par l’élargissement du corps électoral. On se rappelle qu’en 2007, il suffisait pour un compatriote de « gérer » trois députés provinciaux pour être élu sénateur ! Mais, au-delà de cet éternel combat, c’est le bien-être de la population qui doit occuper une place de choix au coeur de toutes les activités, non pas politiciennes, mais politiques. Car, la politique, c’est l’art de diriger la cité. Tant que la politique oeuvrera pour son bien-être, la population traduira sa reconnaissance ou son implication, comme sous d’autres cieux, par sa participation massive aux élections. Mais, cela se mérite.

M. M.

Source : Forum des AS

3 COMMENTS

  1. Le Kongo n’est pas ton pays petit chauffeur de taxi, rentre dans ton pays le Ruanda. Le Kongo n’est pas to bien prive, c’est simple. On ne veut pas de toi chez nous; toi et tes frères Nilotiques, nous Kongolais ne voulons pas de vous, descendants d’Anak!

    • Une personne qui a eu a faire soi – disant “des hautes etudes”, devrait en principe savoir qu’une accusation sans preuve est une diffamation. Le president Joseph Kabila Kabange a l’age de votre fils cadet, tenir des propos outageux a son encontre, revele votre immaturite. Trouvez – vous un mari ou bien un petit “pompier” qui vous depanera de temps en temps. Hier vous disiez que “la mere de Koffi Olomide est une Congolaise Mutetela du Kasai” et aujourd’hui sans scrupule vous dites, le president Kabila est un sujet Rwandais et un petit chauffeur de taxi. Lui aumoins etait un “petit chauffeur de taxi” selon vous mais, vous – oubliez de nous dire que vous etes une grosse petasse. Pauvre menteuse.

  2. MA CHERE INTERNAUTE BRIGITTE, VOUS VOUS RADICALISEZ ICI DANS CE SITE POUR RIEN.
    MONTREZ -NOUS D’ABORD QUE CE QUE VOUS MEME AVEZ CONTRIBUER POUR LE CONGO?
    LE DEVELOPPEMENT D’UN PAYS NE DEPEND PAS SEULEMENT DE LA PRESIDENCE DU PAYS.
    SI VOUS POUVEZ AUSSI CONTRIBUER SELON VOTRE PETITE CAPACITE, LE PAYS POURRA UN
    JOUR SE RELEVER. LES OISAUX CONSTRUISENT UN NID ENSSEMBLE. INSULTER NILOTIQUE,
    OU RUANDOFONE N’APPORTERA RIEN. SI VOUS AVEZ ETE AU BANC DE L’ECOLE. TOUS CES
    GENS LA SONT LES COMPOSANTS DE NOTRE GRANDE NATION LE CONGO. CHOISISSEZ UN
    PEU LA RAISON. JE SAIS QUE LES FEMMES NE LE SONT PAS ASSEZ FORTE POUR CELA. MERCI

Leave a Reply to Grand Muzombo Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here