RDC : Samy Badibanga appelle à la paix

0

Le premier ministre de la RDC, Samy Badibanga, appelle les Congolais à la paix et à la tranquillité. Dans son premier message adressé mardi 20 décembre devant la presse, il invite aussi les forces de l’ordre à la retenue et « au respect et libertés de chacun ».

« Au moment où je m’apprête à prendre mes fonctions à la tête de ce gouvernement de large consensus, je voudrais lancer un appel à la paix, à la tranquillité sur toute l’étendue de la république », a affirmé Samy Badibanga.

Selon lui, l’annonce du gouvernement de l’union nationale est « une étape importante dans le début de la mise en œuvre effective de l’Accord Politique Globale du 18 octobre 2016 » et constitue « un symbole de paix, de cohésion nationale et d’espérance pour les futures élections et du bien être national ».

« Le gouvernement prend des dispositions d’encadrement des forces de l’ordre de sécurité afin que l’ordre public soit strictement respecté dans le respect des droits et des libertés de chacun », a ajouté le premier ministre de la RDC.

Pour Samy Badibanga, la RDC se trouve à un moment critique de son histoire politique et encourage en même temps toutes formes d’échanges entre les acteurs politiques.

« A la jeunesse de ce pays, je réitère mon engagement de tout mettre en œuvre pour répondre à ses attentes et ses aspirations pour l’amélioration de son bien-être et je l’exhorte à ne pas céder aux désespoirs et aux machinations de qui que ce soit », a conseillé Samy Badibanga.

Il a félicité les forces de l’ordre et de sécurité « pour leur travail de sécurité des biens et personnes ».

« Aux partenaires internationaux, je tiens à vous assurer de la disponibilité de mon gouvernement de travailler avec vous dans un esprit de respect mutuel et de franche collaboration pour relever les défis de l’heure notamment ceux relatifs aux conditions socio-économique et financières de ce pays en vue de réussir cette période qui doit impérativement aboutir à la tenue des élections paisibles, transparentes et crédibles conformément à l’accord du 18 octobre 2016 », a conclu Samy Badibanga.​

Avec Radio Okapi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here