RDC : Six gouverneurs de province bientôt remplacés!

1

SIX gouverNEUR-710x365

Ceux dont les provinces ne sont pas concernées par cette disposition gardent leurs postes. Il s’agit des gouverneurs actuels de Kinshasa, Kongo-Central (Bas-Congo), Nord-Kivu, Sud-Kivu et Maniema

Six gouverneurs et vice-gouverneurs de province seront remplacés, dans environ deux mois, si le délai est respecté, par ceux qui constitueront les nouvelles assemblées provinciales après l’élection et l’installation de bureaux définitifs de ces dernières, conformément à l’ordonnance présidentielle créant les 26 provinces, signée le 28 février 2015, par Joseph Kabila.

Les gouverneurs qui vont perdre leurs postes sont notamment Moïse Katumbi Chapwe du Katanga, Ngoy Kasanji du Kasaï Oriental, Alex Kande du Kasaï Occidental, Jean Kamisendu du Bandundu, Jean Bamanisa de la Province Orientale et Sébastien Impeto de l’Equateur.

Ce, parce que leurs provinces sont désormais éclatées, suite au découpage territorial jamais matérialisé depuis 2006.

Par contre, André Kimbuta de Kinshasa, Jacques Mbadu du Kongo-Central (nouvelle appellation du Bas-Congo), Julien Paluku du Nord-Kivu, Marcellin Chisambo du Sud-Kivu et Tutu Salumu du Maniema vont garder leurs postes, étant donné que leurs provinces ne sont pas concernées par cette nouvelle disposition.

Ils ne devront, donc, attendre que les élections provinciales soient organisées pour quitter leurs fauteuils ou les conserver au cas où ils seraient réélus s’ils étaient candidats à leurs propres successions. Mais ceux qui seront nommés dans deux mois ne garderont pas longtemps leurs places car les élections ne tarderont pas à venir.

Selon l’article 5 de l’ordonnance présidentielle créant les 26 provinces publiée le 28 février 2015 par Joseph Kabila , il est dit que dans les quinze jours suivant la promulgation de la présente loi et pour les besoins d’installation des provinces visées à l’alinéa 3 de l’article 3 de la présente loi, sur proposition du ministre ayant l’Intérieur dans ses attributions, un Décret délibéré en conseil des ministres met en place une commission par province à démembrer.

Le Premier ministre Augustin Matata n’a donc plus que cette semaine pour signer ce Décret. Cette commission comprendra des sous-commissions par nouvelle province en vue d’effectuer les opérations relatives à leur installation… Les membres de la commission seront nommés par décret du premier ministre délibéré en conseil des ministres, sur proposition du ministre ayant l’Intérieur dans ses attributions.

L’article 8 de l’Ordonnance précise que » dans les trente jours de sa constitution, la commission prépare son rapport des travaux à l’assemblée provinciale existante qui en prend acte… » Cela enclenche le processus d’éclatement de la province.

L’article 9 est beaucoup plus clair. Il stipule que » le quinzième jour suivant la présentation du rapport par la commission et sa prise d’acte par l’assemblée provinciale existante, chaque assemblée provinciale de la nouvelle province se réunit de plein droit en session extraordinaire en vue de l’installation du bureau provisoire dirigé par le doyen d’âge assisté de deux membres les moins âgés, l’élaboration et l’adoption du règlement intérieur, l’élection et l’installation du bureau définitif, l’élection du gouverneur et du vice-gouverneur de province, conformément à l’article 168 de la loi électorale… « .

Selon l’article 10, la durée de l’installation effective de toutes les institutions provinciales ne peut excéder 120 jours, à dater de la mise en place des commissions.

Il faut savoir que ce découpage territorial n’est pas budgétisé par le gouvernement pour être appliqué cette année, et avec beaucoup de précipitations.

On se demande d’où proviendront les moyens matériels et financiers pour que ce démembrement devienne réalité. On risque donc d’aller de tâtonnements en tâtonnements avec le risque de franchir l’échéance 2016 sans organiser l’élection présidentielle et trouver un successeur à Joseph Kabila !

Par Lefils Matady

1 COMMENT

  1. Kabila un incirconci rwandais comment I’ll ne veut pas se debarasser du congo? Et comment les deputes sont ils corrompus et ont trahi le congo? Ou sont les militaires patriotes?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here