RDC : Suite à une marche réussie Kamerhe félicite Kimbuta.

2

Kamere

par Erick Bukula

Brandissant des effigies d’Etienne Tshisekedi et du feu M’zee Laurent- Désiré Kabila, la foule de plusieurs milliers de kinois a parcouru pendant plus de deux heures le trajet allant de de la place Echangeur de Limete au Boulevard Triomphal.

(Kinshasa)- L’opposition politique congolaise a réussi un grand coup grâce à la massive participation de la population kinoise à la marche qu’elle a organisée le samedi 27 septembre dernier. Dés 8 heures dans la matinée du samedi, la place Echangeur de Limete, lieu prévue pour le départ, était inondée par une marée humaine.

Ce n’est pourtant que vers 11h00 que le coup de départ à été donné et pendant les 2 heures de marche en direction du Boulevard Triomphal les partisans des principaux partis de l’opposition et ONG ont battu le macadam sous un soleil d’une ardeur sans merci.

Un succès donc pour les organisateurs qui ont pu attirer une foule de plusieurs milliers et ainsi renouveler l’exploit du 04 aout dernier. Mais aussi un succès pour les autorités de la ville-province de Kinshasa par le fait qu’aucun incident n’a été enregistré entre les manifestants et les forces de l’ordre.

Une forte discipline a été enregistrée dans les deux camp au point que Vital Kamerhe, président de l’UNC et un des organisateurs de la marche, a baisser sa garde et féliciter le gouverneur de la ville André Kimbuta pour avoir notamment autorisé la marche. Mais là s’est limitée la courtoisie de l’opposant envers les membres de la mouvance.

Pour la grande partie de son discours sur le podium dressé au terrain du boulevard Triomphal, l’opposant Kamerhe s’est lancé dans un assaut sans merci contre le président Kabila et son système. Le leader de l’Unc, a une fois de plus réitéré son opposition et celles de ses pairs à une quelconque révision des articles de la constitution, même pas de l’article 197, lequel touche à l’esprit même de l’article 220. “Avant de réviser la Constitution il va falloir marcher sur tous les congolais.” A t-il déclaré tout en brandissant la menace du recours à l’article 64 de la Constitution.

Parmi les autres intervenants au terrain du boulevard Triomphal on comptait Jean-Claude Vuemba, Steve Mbikayi, Mwenze Nkongolo, un représentant de Nzanga Mobutu et bien sûre Bruno Mavungu, Secrétaire général de l’Udps. Ce dernier a confirmé la conviction de son parti et de toute l’opposition radicale que l’application de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba est le seul schéma susceptible de résoudre la crise créée après les élections du 28 novembre 2011.

La marche avait réuni des partisants de l’Unc, Udps, Rcd/Kml, Udemo, Mpcr, Cder, PT, Mpp, Set, PK, Fis, Mldc, FNTC mais aussi des membres de la société civile dont l’Asadho et la VSV.

Un article de The Voice Of Congo

2 COMMENTS

  1. Félicitation au peuple congolais debout contre le régime en place ,mais vous ne devrais pas utiliser la manière des occupant leur langage et leur procédure C’est à dire ne pas félicite kimbuta plus tôt ministre collabo de l’intérieur juste un exemple

Leave a Reply to VICTOIRE CERTAINE Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here