RDC : UDPS : changement de stratégie après l’echec de la politique de la chaise vide.

5

Etienne-Tshisekedi (1)

Dans une interview accordée à une agence de presse de la diaspora en mi-mars, le secrétaire national en charge des relations extérieures de l’UDPS, Felix Tshisekedi Tshilombo a laissé entendre que son parti serait au point d’effectuer un revirement décisif dans sa direction politique.

Après une longue période d’un silence assourdissant, le premier parti de l’opposition congolais serait sur le point de “faire entendre d’elle”, dans les propres mots du secrétaire national.

“Ce n’est pas à moi de dire ce qu’il faudra faire, cela reviendra au président (Etienne Tshisekedi). Mais je peux vous certifier qu’à l’avenir la position de l’UDPS sera entendue et défendue” avait déclaré Felix Tshisekedi le 15 mars dernier. Puis d’ajouter “le mutisme c’est fini”.

Tout observateur averti y comprendra donc une fin à la politique de la chaise vide appliquée par le parti de Mr Tshisekedi depuis sa genèse à chaque fois qu’il voulait exprimer son rejet d’un processus électoral ou médiatique, ou de ses résultats.

L’un des premiers cas proéminents de l’application de cette stratégie était le rejet de la position de premier ministre accordée au Leader Maximo par le président Mobutu en juillet 1991, au moment de la conférence nationale souveraine (CNS), sous pression des ses partisans.

De même en 2003, Ya Tshitshi et l’UDPS avait boycotté leur participation dans le gouvernement 1+4, à la rédaction de la constitution et aux élections de 2006 sur base que l’occident avait déjà décidé sur qui dirigéra le pays après les élections.

Plus récemment une tentative de boycott de l’Assemblée Nationale issue des élections de 2011 a mal tournée avec la non-conformité de certains membres du parti qui ont jugé mieux d’occuper les sièges pour lesquels ils ont été élus.

Selon les analystes, la politique de la chaise vide a deux objectifs primaires : empêcher le parti de noyer avec une institution ou l’on a pas vraiment mot à dire d’autant plus que l’alliance au pouvoir est majoritaire ou faire pression sur les autorités pour les amener à s’asseoir sur une table de négociation.

Néanmoins, une vue panoramique du développement de la scène politique actuelle en RDC nous amènera bien à la conclusion qu’aucun de ces objectifs n’a été atteints d’autant plus que la Majorité au pouvoir a procédé avec son agenda sans regard de qui veut s’y joindre ou pas.

De plus, parmi les députés qui ont ignoré l’ordre de ne pas participer au travaux de l’Assemblée Nationale, on compte bien des poids lourds du parti, entre autre Timothée Kombo, José Nzau, Samy Badibanga pour ne compter que ceux là. Ils y occupent des postes clé; Timothée Kombo était même en février 2012, pendant la première session, président du bureau provisoire.

Donc l’UDPS n’est pas absente dans l’Assemblée Nationale et par conséquent, tout dommage reputationnelle à cette institution effondra aussi le parti cher aux Sphinx de Limété.

On donne ainsi raison aux détracteurs de cette doctrine d’absentéïsme qui l’accuse d’avoir plongé le parti dans la division et de l’avoir fait reculer sur la scène politique, permettant ainsi l’émergence d’autre forces comme le MLC de Jean Pierre Bemba ou encore l’UNC de Vital Kamerhe.

Une chose est sûre, elle a semé la confusion aussi bien au sein du parti que dans l’opinion publique car le parti prend parfois comme appui la même constitution ou les institutions qu’il a précédemment boycotter.

Il est peut être grand temps pour le Sphinx de se rendre compte que l’inefficacité de cette stratégie explique pourquoi en 31 ans d’existence, l’UDPS n’a pas eu vraiment accès au pouvoir et pourtant un parti politique a pour 1er objectif la conquête et conservation du pouvoir.

Ayant la réputation d’un conservateur quand il vient de la gestion interne du parti, intéressant sera de savoir quelle sera la réaction d’Etienne Tshisekedi face á ces idées révolutionnaires de son propre fils biologique en la personne de Felix Tshisekedi.

Erick Bukula

Voice Of Congo

5 COMMENTS

  1. arretez de nous distraire . on nous avez dit de dormir comme des bebes , où en sommes nous????? ce silence a bel et bien aider kanambe a etendre ses sales besognes et hypotequer notre pays…moi, je ne suis pour aucun parti politique , mais je deteste la façon d’agir de tshisekedi qui laisse le couloir vide et abandonne la population toute seule pendant que celle si a son dernier éspoir en lui…je ne juge pas mais Dieu et lui même savent …UN LEADER EST COMME UN COQ, IL SE TIENT TOUJOURS DEVANT POUR FAIRE ENTENDRE SA VOIX ET ASSURER LA DEFENCE DE SIENS , LA LUTTE FINIE LE JOUR OU IL TIRE SA REVERANCE ( MARTIN LUTHER KING)

    • Et vous Kongolais, qu’est-ce que vous aviez fait pour aider Etienne Tshisekedi a avoir l’imperium? L’imperium c’est l’armee, la police. Mais non, les militaires et policiers Kongolais de souche n’ont rien fait pour aider un Kongolais de sang, ils ont prefere etre au service d’un petit bout de Ruandais qui est en mission de balkaniser le Kongo et qui est en train de les exterminer un a un comme il le fait avec tous ces anciens generaux et comme il l’a fait pour le jeune colonel Ndala et son compagnon de lutte.

      La population Kongolaise en general et Kinoise surtout, n’en parlons meme pas, tout ce qu’elle trouve a dire c’est “Zambe akosala’, “Bana potot bosunga biso” et en meme temps cette population suit et accepte tous les mensonges qu’on leur raconte par ce gouvernement d’occupation sur les combattants, au lieu de faire une revolution comme fait tout peuple qui est oppresse et humilie. De tous les Kongolais, c’est seulement les Kivutiens qui font des actions!

      Monsieur Tshisekedi de sa jeunesse, il a fait des actions robustes contre le regime de Sese Seko, dans sa vieillesse, il le fait avec le stylo, peut-etre que ca n’a pas marche comme avant, mais s’il n’etait pas la, croyez-moi, le Kongo serait deja parti depuis tres longtemps. C’est aux jeunes, nous, de nous prendre en charge pour liberer le Grand Kongo. Il ne faut pas toujours pointe du doigt, un monsieur age qui comptait sur un peuple qui avait vote pour lui en masse et qui par la suite l’a abandonne.

      • Je n’ai pas pour habitude de réagir aux commentaires des gens,mais je partage parfaitement votre point de vu.

    • c’est ton opinion lorsque Tshisekedi dit un mot Est-ce que tu le suis? Tu es le premier à dire qu’il vous distrait

  2. Mais ce pays doit-il toujours être dirigé par les personne du même clan ou comment. Mobutu à était toujours entouré de sa famille, LD kabila succédé par son fil Joseph et E tchsekedi veut que son fils soit le prochain au pouvoir. et les autres n’ont-il pas le droit de s’exprimer? ou sont tellement incompétent qu’on ne pense pas à eu? Dans l’UDPS il y a bien de gens capable et plus mur que Felix, alors qu’ils arrêtent cette sorte génalogie que ne fait que sombrer ce pays dans le K.O, un fils qui succède son père pense que ce le pouvoir de son père qu’il entretien et croie qu’il n’a des compte à rendre à personne.

Leave a Reply to Amen" Nzambe okosala" Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here