RDC : Un juge arrêté pour avoir condamné des agents du service de renseignement

1

huissiers-de-justice-de-bruxelles (1)

par Erick Bukula

 

Ce juge du tribunal de paix et la juridiction qu’il préside avaient condamné trois agents de l’ANR  pour s’être opposés à la condamnation de leur collègue et avoir tenté de le libèrer des mains de la police du parquet par force.

(Bulungu)- Le président du tribunal de paix du territoire de Bulungu, province de Bandundu, a été arrête le dimanche dernier par une équipe des agents de l’ANR (Agence Nationale de Renseignement) venue de la capitale Kinshasa. C’est ce qu’a rapporté la Social civile de ce territoire situé au Sud-ouest du Grand Congo.

Selon un responsable de la société civile de Bulungu, on reproche au juge d’avoir condamné trois agents de l’ANR. « Ils se disent que les agents de l’ANR traitent avec la Présidence (de la République) et non pas avec la magistrature. Donc, le parquet, le tribunal ne peut jamais les entendre » a rapporté ce responsable de société civile.

Toujours selon la source citée ci-haut, l’incident prend sa source dans l’interpellation, par le tribunal de paix, d’un agent de l’ANR qui aurait tabassé une dame dans le village Mobolo. Venus à la rescousse de leur collègue,  trois autres agents du même service de renseignement ont arraché l’agent incriminé des mains de la police du parquet. La demande du procureur n’aurait rien changé de la détermination des agents de renseignement à libéré leur collègue.

Cette attitude des agents de l’ANR a conduit à leur condamnation pour trois à quatre ans de prison. Chose que l’Agence a jugé intolérable et a ainsi décidé d’arrêter les juges.

Un article the Voice Of Congo

1 COMMENT

Leave a Reply to Avaya Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here