RDC : Wivine Moleka et Vital Kamerhe au corps à corps

1

Wivine & Kamerhe web_0

Longtemps, ils avaient été des amis – voire de grands amis. Lui, secrétaire général du PPRD et homme fort du camp présidentiel. Elle, l’une des plus brillantes Kinoises capables de «faire passer le message présidentiel» au sein de la population de la Capitale et… du pays. Le départ de Kamerhe de la tribu – et dans quelles conditions ! – les a séparés d’office. Chacun choisit son chemin.
Vînrent les élections. Celles de 2011. Entre-temps, Vital Kamerhe Lwa-Kanyiginyi avait pris la tête d’un parti politique, Union pour la Nation, UNC. Il s’était porté candidat président de la République.
Il jouait gros. S’il échouait – il en était sûr, entre nous! – à la Présidentielle, il rêvait de prendre la Primature. Seule façon? Disposer de plus d’élus possibles à la Chambre basse. Alors, l’ancien secrétaire général du PPRD – qui se targuait d’avoir une expérience de campagne à revendre pour avoir été directeur de campagne du… candidat Kabila en 2006 et avoir parcouru le Congo de part en part, par tous les moyens, terrestres, aériens, lacustres – n’avait que ça en tête: le pouvoir! Il le voyait si prêt de lui, il ne pouvait lui échapper. Certainement pas la présidence de la République, mais la Primature, il l’aurait cette Primature!
Du coup, il avait ouvert l’œil… et le mauvais!

En rêvant de prescription…
Ainsi avait-il cru voir Wivine Moleka en train de «tripatouiller» sur les bulletins de vote. S’il l’a vue, cette femme qui jadis l’appréciait tant, Kamerhe crut ne pas devoir s’arrêter en si bon chemin. Dans une correspondance comme seul Kamerhe sait le faire, adressée à toutes les autorités – jusqu’au Saint)Siège et au Secrétaire général des Nations Unies en passant par toutes les chancelleries occidentales, sudafricaine et à la Monusco, il dénonçait…
Wivine Moleka aurait ainsi volé la place d’un de ses candidats à la Lukunga et réduit les chances de l’ancien SG de devenir Premier ministre.Wivine Moleka, ancienne journaliste à la Rtnc, jura de ne jamais laisser l’affaire en l’état. Il saisit les tribunaux au pénal. Pour «imputations dommageables». Infraction punissable jusqu’à 5 ans de servitude pénale.
Plutôt que de se rendre lui-même devant le juge, Vital Kamerhe optait pour la stratégie du pourrissement. Depuis 2011.
En invoquant à l’infini les problèmes de procédure…
Et, le cas échéant, en se faisait toujours représenter par ses avocats.
Pourtant, l’affaire est au pénal et la comparution personnelle est le principe et la représentation, l’exception.
Son absence personnelle devant le juge s’expliquait néanmoins: le tribunal n’était pas formellement saisi.
Puis, VK d’aguer que Wivine Moleka ne l’avait pas saisi «régulièrement» à son domicile. à en croire des juristes, cette exception d’irrégularité de signification n’était que dilatoire. Qui consistait à mettre en échec le procès. Mieux, à éviter l’examen du fond de litige. Malheureusement, ce moyen de défense ne peut occasionner l’extinction de l’action judiciaire. Elle n’a pour effet que de suspendre momentanément la procédure. Une fois que celle-ci est vidée, le procès peut reprendre son cours normal.
C’est mal connaître le président de l’Union pour la Nation Congolaise. Il s’est rendu jusqu’à la Cour suprême de justice (CSJ), en contestation de la décision (de saisine) du juge du tribunal de paix de Ngaliema devant lequel, l’action avait été pour la première fois fixée. La défense espérait que cette haute juridiction ne ferait pas diligence et qu’après trois ans, les faits lui reprochés risqueraient d’être frappés de prescription.
Mais voici que la CSJ va renvoyer l’affaire devant le tribunal de paix de la Gombe en vue de la poursuite de la procédure. Pour cette cour, cette juridiction est compétente pour juger de cette affaire dans la mesure où, elle est celle de la résidence de Kamerhe.
C’est dans ce contexte que ce tribunal a le 13 janvier appelé cette affaire.
Mauvaise coïncidence, la reprise d’instance intervient au moment où, Kamerhe est accusé d’avoir fait de graves allégations à l’encontre de la DGM.. .
Alunga Mbuwa

(Source : LeSoft)

1 COMMENT

  1. Soki nakanisi batu boni bavotaka moleka nzulama likolo ya savon leqock, t- shirt ya bralima, savon ya benda to ya monganga ebongo lelo wivine moleka afunda Kamerhe ? Ezokamuisa nga. Tika pe Kamerhe oyoka retour, omoni mutu obandaki kobeta ye malumé Na tatami (selon bitshore elisé), alingi kozipika personalité Na yo

Leave a Reply to Tokovoter nanieeeee?tokovoter moleka Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here