Révélations de mines chinoises clandestines en RDC : L’ambassadeur de Chine a échangé avec la Ministre des Mines et confirmé les enquêtes

0

Alors que la polémique enfle sur les contrats miniers entre les entreprises chinoises et la RDC aprés les revelations graves de bradage des mines congolaises par des sociétés chinoises suite à un documentaire de Alain Foka, l’ambassadeur de Chine en RDC Zhu Jing a eu un entretien téléphonique avec Mme N’samba Kalambayi Antoinette, Ministre des Mines de la RDC ce jeudi 2 septembre 2021.

“J’ai réitéré aujourd’hui, dans un entretien téléphonique avec S.E. Mme N’samba Kalambayi Antoinette, Ministre des Mines de la RDC, la condamnation du gouvernement chinois contre toute exploitation illégale des ressources naturelles en RDC et la disponibilité du gouvernement chinois à collaborer avec les autorités congolaises pour sanctionner les responsables,” a fait savoir l’ambassadeur de Chine en RDC Zhu Jing.

Il confirme que les enquêtes doivent être menées en respectant les faits.

“Nous sommes d’accord que les enquêtes doivent être menées en respectant les faits et qu’il faut résister à la diffamation, à la xénophobie et aux incitations de la haine.,” ajoute-t-il.

Dans une vidéo devenue virale, le journaliste d’origine camerounaise, Alain Foka, réputé pour son émission sur Radio France Internationale (RFI) « Archives d’Afrique », décrit les scènes vécues par une délégation officielle des autorités congolaises censées visiter une mine exploitée par des sujets chinois dans la localité Kamituga au Sud-Kivu.

D’après son récit, la délégation officielle une fois arrivée à l’aéroport de Bukavu n’a donc pas réussi à atteindre le site de cette exploitation minière. Les tenants du lieu ayant tout simplement fermé boutique après avoir été prévenus de la visite officielle par le Ministre provincial des Mines.

Alain Foka renseigne même que le principal pont conduisant au site minier contrôlé par des fameux chinois a été détruit et mis hors service de manière délibérée. D’où son interrogation cherchant à savoir pourquoi cette mine de Kamituga fonctionne-t-elle en toute illégalité sans que personne n’y ait accès ni ne sache les types de minerais exploités, moins encore personne n’est capable de contrôler les quantités produites.

Bishop Mfundu

Contactez la rédaction de Voice Of Congo : 00243 818956860

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here