RSA : La deuxième puissance économique d’Afrique frôle la récession.

0

RSA

par Erick Bukula

L’Afrique du sud a beau posséder l’économie la plus industrialisée du continent africain et faire parti du consortium des premiers pays émergents de la planète communément appelé Brics, ses activités économiques n’affichent presque plus de croissance.

L’agence sud africaine de statistiques, Stats SA, a publié ce mardi 26 août dernier les chiffres du PIB(Produit Intérieur Brut) nominal pour le deuxième trimestre de l’année en cours et il en est ressorti que l’économie de ce géant africain n’a accru que de 0.6% pendant le trimestre allant d’avril à juin 2014.

Cette croissance marginale a été rendu possible grâce notamment à une expansion dans le secteur publique, le telecom, le secteur du transport et celui de l’agriculture qui ont chacun contribué 0.4 pourcent par point. Aussi, le secteur de finance a réalisé une croissance de 0.3 pourcent suite notamment à une intensification des activités bancaires.

Si minime soit-elle, cette croissance a sauvé de justesse l’économie la plus industrialisée du continent en évitant qu’elle ne tombe dans sa deuxième récession en moins de cinq ans.

En effet, l’économie de ce pays d’Afrique australe avait enregistré une croissance négative de 0.6% dans le 1er trimestre de l’année 2014; une croissance négative dans le deuxième trimestre aurait signifié la récession car deux contractions consécutives suffisent pour officiellement déclarer qu’un pays est en récession.

La grève dans le secteur de la platine, qui a duré plus de 5 mois, en est pour beaucoup dans le ralentissement de l’économie et le secteur minier en général s’est contracté de 9.4% dans le deuxième trimestre de 2014.

Les exportations minières représentent plus de 10% des activités économiques de l’Afrique du Sud et sont la source de plus de 50% des réserves du pays en devises étrangères du pays.

Un autre secteur en détresse est celui de la construction qui a aussi affiché une croissance négative de 2,1%. L’Afrique du Sud ne produit plus autant qu’avant à cause notamment de la forte compétition des pays asiatiques et une hausse des coûts.

Bien attendu ce ralentissement dans la croissance s’est fait accompagner d’une croissance du taux de chomage. Actuellement plus de 8.3 millions de sud-africains sont sans emploi, ce qui représente un peu plus de 25% de la population active.

La dernière fois que l’Afrique du Sud a connue une récession était en 2008, pendant la crise financière mondiale. Toutefois, aussi tôt qu’en 2011, son économie s’en était remise.

La banque centrale du pays ne compte plus pour cette année que sur une croissance de 1,7%. Un chiffre bien en dessous de la moyenne de 5,4% prévue pour l’Afrique subsaharienne par la FMI.

Un article de The Voice Of Congo

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here