Rwanda: prison ferme pour un groupe de prière catholique pour incitation au soulèvement

1

Kagame_presse_rtm

Huit membres d’un groupe de prière catholique ont été condamnés à cinq ans de prison ferme pour incitation au soulèvement. Le groupe avait été arrêté en juillet 2013, après s’être trop approché de la résidence du président rwandais Paul Kagame.

Lors de leur procès, ces derniers avaient expliqué qu’une femme du groupe, Chantal Mutamba, avaient eu une révélation divine appelant les Rwandais à cesser de « pécher », ou d’avoir recours à l’avortement et que dans le cas contraire, un malheur pire que ce qui s’était passé en 1994 lors du génocide s’abattrait sur le Rwanda.

Les prévenus avaient ajouté s’être retrouvés par hasard à la hauteur de la résidence présidentielle, tandis que pour le parquet, ils voulaient apporter un message au président rwandais, prédisant la fin de son régime « dictatorial ».

A l’issue de cette audience, deux prévenues dont Chantal Mutamba ont été acquittées. La cour a estimé que cette dernière avait des problèmes psychologiques. « Les autres auraient dû être acquittés aussi », a regretté Napoléon Nsanzimana, leur avocat. « Ils ont simplement eu le tord de la suivre, croyant à une révélation divine, mais ils n’avaient pas l’intention d’inciter au soulèvement », a-t-il ajouté n’excluant pas de faire appel.

Un article de RFI

1 COMMENT

  1. The Rwandese including Paul Kagame and Museveni get lied by former Western politicians. Now they have see that they can not continue war politics game in DRC Congo without creating new rebels group, only they have now is to play politic games themselves so that the win stay in power. It is no longer a secret that Rwanda they have lost their direction in war game, Kagame have to kills and put his former armies, polices and politician in prison.

Leave a Reply to Mamba Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here