Scandale de Nkandla: la justice ordonne à Jacob Zuma de rembourser

0

Zuma2

C’est un revers de taille pour le président Jacob Zuma. Ce jeudi matin, la Cour constitutionnelle a ordonné au président sud-africain de rembourser une partie de l’argent déboursé pour sa résidence privée. Quinze millions d’euros d’argent public avaient été utilisés pour rénover la propriété de Nkandla.

C’est un verdict accablant qu’a lu ce jeudi matin le président de la Cour constitutionnelle, le juge Mogoeng Mogoeng. La justice a ainsi ordonné au chef de l’Etat de rembourser un pourcentage « raisonnable » des coûts de rénovation de sa propriété de Nkandla.

Mais surtout le juge a estimé qu’en refusant d’obtempérer aux ordres de la médiatrice de la République et de rembourser, le chef de l’Etat a « failli à ses devoirs de défendre et de faire respecter la Constitution ». En d’autres termes, il a enfreint la Constitution.

Un verdict lourd de conséquences puisque qu’il ouvre la porte à une éventuelle procédure de destitution. D’ailleurs, en sortant de la Cour constitutionnelle, le principal parti d’opposition, l’Alliance démocratique, a annoncé qu’il lançait une procédure. Puis un deuxième parti d’opposition, qui est à l’origine de cette plainte, a appelé les Sud-Africains à descendre dans la rue pour demander la destitution du chef de l’Etat.

Désormais, Jacob Zuma a 45 jours pour rembourser la somme décidée par le juge.

Nkandla

Un article de RFI

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here