Sindika Dokolo écrit à Thambwe Mwamba après sa condamnation par la justice congolaise

0

Le collectionneur d’art congolais, Sindika Dokola a réagit à sa condamnation par la justice congolais en ecrivant au ministre de la justice, Alexis Thambwe Mwamba.

Depuis Luanda, le gendre du président Angolais a denoncé un montage dans la procedure elle-même. Il a fait remarquer notamment que le nommé Mulumba Niati, cité comme huissier qui aurait déposé la citation qui a conduit à sa condamnation n’est qu’une personne fictive. “Vérification faite, il n’existe pas de MULUMBA NIATI au sein de l’administration du Tribunal de paix de Ngaliema” a révélé Dokolo.

Toujours selon lui, la sentinelle qui aurait receptionné la dite citation nie ces faits. Dokolo pointe aussi le fait que le tribunal ne leur a donné, lui et son frère, qu’un seul jour pour comparaitre alors qu’il est bien connu qu’ils sont à l’étranger

Pour Dokolo c’est clair, ce qu’il qualifie de manœuvres grossières ont pour objectif de le faire condamner à tout prix. Il est quasi certain que ses prises de positions contre le regime ont fait de lui une cible et en sont la cause.

Dokolo se considère donc victime d’un régime tyrannique et met en garde le ministre de la justice par une citation de Montesquieu : “Il n’y a pas de pire tyrannie que celle que l’on exerce à l’ombre des lois et avec les couleurs de la justice (MONTESQUIEU), de la même manière que l’injustice voue fatalement à la perte ceux qui s’y adonnent.”

En début du mois, Sindika et son frère Luzolo avait été condamné à an de prison et écopé d’une amende de 15 000 $ pour faux et usage de faux dans l’affaire qui les opposait à la succession Kusuamina.

Un article de Voice Of Congo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here