Toujours actif en Ouganda, le terminator Sultani Makenga admet la suspension de trois hauts cadres du M 23

1

775564F4-9418-463C-A4C7-CC7BA54C3E74_mw1024_n_s

(KASESE)- Le Général insoumis et multirécidiviste, Sultani Makenga, vice-président du M23 et chef d’état major de l’armée Révolutionnaire du Congo-branche armée du M23-  a indiqué prendre acte de la suspension de trois hauts cadres du Mouvement du 23 mars. Il s’agit de Jean Serge Kambasu Ngeve, Sendugu Museveni et Jérôme Mashagiro Nzeyi. Le communiqué signé par Makenga à Kanyanja en territoire de Nyiragongo  démontre que l’homme joue à la dissimulation et prépare paisiblement ses troupes à partir de l’Ouganda pour réattaquer le Congo avec la bénédiction de Kampala. ‘‘Makenga est un menteur. Il veut montrer qu’il est Congo en signant à partir du poste frontalier de Kanyanja dans le territoire de Nyiragongo au Nord-Kivu mais c’est faux. Voilà la complicité du gouvernement ougandais dont le porte-parole, Okono avait rappelé plusieurs fois déclaré que Makenga était libre et n’était pas arrêté’’, a déploré un acteur de la société civile. Le chef militaire du M23 a approuvé, à travers sa lettre, la décision prise par le président du M23, Bertrand Bisimwa de suspendre les trois précités pour les actes d’indiscipline et de haute trahison. ‘‘Nous appuyons la décision prise par notre président le camarade Bertrand Bisimwa de les suspendre et nous lui réitérons notre pleine confiance’’, a  souligné Sultani Makenga. Le terminator a martelé sur la nécessité d’arriver rapidement à la conclusion d’un accord politique à travers les pourparlers de Kampala. ‘‘ Réaffirmons notre attachement à une solution politique entre le Gouvernement de Kinshasa et notre mouvement à travers le dialogue de Kampala, socle d’une paix durable non seulement à l’Est mais aussi dans la région des Grands lacs’’, a rappelé le patron de l’ARC. Sultani Makenga vit tranquillement en Ouganda où il bénéficie de la protection des autorités de Kampala. Placé sur la liste des sanctions de l’Onu pour avoir commis de nombreux crimes dans l’Est du pays, Sultani Makenga est parmi les officiers militaires du M23 non éligibles à l’amnistie, selon le gouvernement congolais. Le général insoumis a tenu pendant trois jours les hauteurs de Tshanzu et Runyonyi avant de fuir en Ouganda suite à la puissance de feu des troupes loyalistes.

Source : 7sur7.Cd

1 COMMENT

Leave a Reply to vision de loin Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here