Urgent: les miliciens CODECO ont relâché 3 autres membres de la Task Force pris en otage en Ituri

0

Faits prisonniers depuis le 16 février 2022, soit deux mois, par les miliciens de CODECO en Ituri, 3 membres de la TASK FORCE dépêchée en Ituri par le chef de l’État Félix Tshisekedi pour sensibiliser les groupes armés à déposer les armes, ont été relâchés.

Il s’agit de l’Ex Général Germain Katanga, le président de l’Union des associations culturelles pour le développement de l’Ituri, Janvier Bin Ekwale et un chauffeur au prénom de Blaise. Une absence très remarquable parmi les personnes libérées, celle de Thomas Lubanga.

La libération de ces 3 hommes ramènent à 4 otages relâchés par les hommes de la CODECO dont l’ancien député, le professeur Dhetchuvi Matchu, lui aussi membre de la TASK FORCE, qui a été libéré le 21 mars dernier pour des raisons de santé.

Quatre autres membres de la TASK FORCE parmi lesquels le coordonnateur de cette structure, Thomas Lubanga, son adjoint Floribert Ndjabu ainsi que que deux colonels de l’armée restent encore en captivité.

Il faut rappeler que la libération de ces trois otages arrivent quelques jours seulement après que Pitchou Iribi, porte-parole et coordonnateur intérimaire de la TASK FORCE, ait annoncé avoir trouvé un accord de principe avec cette milice pour la libération de ses membres pris en otage depuis le 16 février 2022 dans la région de Bambu en territoire de Djugu.

Malgré cet acte de CODECO, la TASK FORCE reste cependant non satisfaite, car elle veut plutôt voir la libération de tous les membres dont Thomas Lubanga, étant donné que le Gouvernement de la République a déjà répondu à certaines de leurs exigences, notamment en libérant plusieurs dizaines de détenus assimilés aux combattants de la CODECO.

Thomas Lubanga et certains de ses membres, restent encore dans l’emprise de miliciens de la CODECO qui, hormis la libération de leurs membres arrêtés, éxigent l’amnistie générale et la fin de l’état de siège dans la province de l’Ituri.

Bishop Mfundu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here