[VIDÉO] « Front Du Peuple » : Les Alliés unissent leur force autour de Tshisekedi

0

TSHISEKEDI ET PARTISANS

JP Lisanga Bonganga désigné à la tête de la coordination de cette plate-forme de l’Opposition

« Front du peuple » . C’est la désormais plate-forme politique réunissant les alliés fidèles à Étienne Tshisekedi. La nouvelle structure voit le jour au terme d’une Convention organisée du 27 janvier au 15 février dernier. Le souci de ces assises a été notamment d’identifier ceux qui soutiennent la démarche du président national de l’UDPS. Dans le rapport général lu hier lundi 15 février lors de la clôture, Lisanga Bonganga, Clément Kanku, Roger Lumbala, Diomi Ndongala… décident ainsi de » constituer un vaste mouvement autour du sphinx de Limete « . Ils sont issus de différentes couches sociales.

On y retrouve des personnalités politiques, des acteurs de la société civile ainsi que des regroupements et partis politiques.

Le « Front du peuple » , comme l’a souligné le rapporteur de la plate-forme, regorge en son sein des fils du pays ayant comme bataille le social des Congolais. C’est sous ce leitmotiv qu’ils promettent de se battre pour la tenue du Dialogue inclusif convoqué par la Communauté internationale.
Le « Front du peuple » ne s’écarte pas non plus de la vision d’Étienne Tshisekedi qui est celle de lutter pour l’instauration d’un État de droit en RDC et assurer l’alternance politique à travers des cycles électoraux…

REVENDICATIONS

Deux grands sujets ont particulièrement retenu l’attention des participants aux travaux de la convention des alliés de l’opposant historique, de l’acte fondateur de leur rassemblement et de l’organisation du dialogue national.

A ce propos, Lisanga Bonganga a précisé que les membres de ce regroupement socio-politique se positionnent comme une force devant accompagner le président de l’UDPS au dialogue national. Mais, ils réclament un dialogue qui aura le compromis politique comme instrument de négociation et le consensus comme mode de prise de décision.

Ils exigent en outre, la libération des détenus d’opinion et des prisonniers politiques à l’instar de Christopher Ngoyi, Freud Bahuma, Yves Makwambala, Kabatshi, Roger Lumbala, et Eugène Diomi Ndongala.

De même, l’amnistie des exilés politiques, l’accès équitable de l’opposition aux médias publics, la suspension du processus de mise en œuvre du découpage territorial, le transfert du procès de Chebeya vers la Cour de justice de l’Union africaine et l’enquête indépendante sur les fosses communes de Maluku comme des signaux forts de détente et de décrispation politique.

Pour eux, le dialogue national doit se tenir sous la médiation internationale, avec ou sans co-modération nationale. Et les décideurs devant se charger de la réécriture de la loi électorale dans le respect de la constitution, de l’actualisation du fichier électoral par l’enrôlement de tous les Congolais en âge de voter pour permettre d’élaborer un calendrier électoral maitrisé, consensuel et conforme à la constitution.

La question de la sécurisation du processus électoral, de la ré-visitation des bureaux de la CENI, de la Cour Constitutionnelle, du CSAC devront également figurer dans l’ordre du jour de ce forum tant attendu, notent les porte-étendards du « Front du peuple ».

POUR LA CONSOLIDATION DE L’OPPOSITION

Lisanganga Bonganga explique que « si les alliés d’Étienne Tshisekedi ont décidé, jusqu’au bout, de réussir cette synthèse c’est parce qu’ils avaient la conviction qu’il est impossible d’affronter les défis de l’heure en ordre dispersé, et qu’aucun combat ne sera gagné avec des organisations désunies » .
Le coordonnateur du « Front du peuple » précise que les proches de Tshisekedi « ont pris une ambitieuse et courageuse initiative de se structurer et de s’organiser autour de leur autorité morale, dans un vaste mouvement qui se veut un rassemblement de toutes les forces politiques et sociales acquises au changement démocratique » .

« Le Front du peuple reste et restera rassemblé autour du président Etienne Tshisekedi et autour de sa coordination en place aujourd’hui pour marquer son ancrage dans l’opinion et élargir sa base politique par des alliances objectives », tranche Lisanga Bonganga.



Rachidi MABANDU

Un article de Forum des As

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here