VIDÉO.Pseudo déchéance de Tshisekedi : Paul Kapita recadre les illuminés

0


Lors d’un entretien avec l’Info en Ligne des Congolais de Belgique, mercredi 17 août 2016 à Bruxelles, Paul Kapita Shabangi a exprimé toute sa déception face aux déclarations faites à Kinshasa par ses anciens collègues fondateurs de l’UDPS qui ont prétendu déchoir Étienne Tshisekedi de la direction de l’UDPS.

Pour rappel, en date du 15 août 2016 au centre des Handicapés de Kinshasa, un groupe de « fondateurs » de l’UDPS a publié un brûlot contenant une batterie de mesures les une plus loufoques que les autres, dans un anachronisme sans nom.

Ayant été cité comme étant partie prenante de la déclaration, Paul Kapita Shabangi a tenu à recadrer les choses et à rappeler certains faits historiques tant sur l’histoire de l’UDPS, que sur ses relations avec Étienne Tshisekedi.

Parmi les choses qui l’ont le plus déçues, il y a cette apparente cécité politique de ses anciens compagnons, incapables de voir l’incomparable popularité d’Étienne Tshisekedi face à tous les politiciens congolais aujourd’hui tant du pouvoir que de l’opposition.

Ayant été durant longtemps très proche de Tshisekedi, Paul Kapita n’a pas seulement jeté des fleurs au leader de l’UDPS, il a aussi relevé en passant ce qu’il considère comme étant des erreurs politiques de Tshisekedi, étant après tout un être humain.

Paul Kapita a en outre déclaré qu’en 2005, Théophile Bemba alors ministre PPRD de l’intérieur avait donné l’existence juridique à deux partis UDPS : l’un appelé UDPS-Tshisekedi, et l’autre UDPS-Kibasa. Ce dernier parti est actuellement membre de la majorité présidentielle.

Le fondateur Lusanga Ngiele, signataire du brûlot est actuellement Vice-Président du parti appelé UDPS-Kibasa, et il siège au parlement en tant qu’élu de ce parti-là.

À quatre mois de la fin du dernier mandat de Joseph Kabila, la sortie médiatique des « Fondateurs » que Paul Kapita pourfend dégage l’odeur de la Kabilie à cent lieues.

Or, cette sortie a été largement diffusée par les médias publics. Quand on sait que les médias officiels congolais sont pratiquement un bien privé du PPRD, voir s’y dandiner des individus se disant opposants, suffit pour savoir pour qui roulent ces « fondateurs ».

Enfin, Paul Kapita n’a pu que tristement prendre acte de la piètre prestation de ses collègues « fondateurs », des personnes ayant aujourd’hui dépassé la septantaine incapables se comporter en sages face à la jeunesse actuelle, dont la majorité a l’âge des petits-enfants de ces « fondateurs » qui se sont comportés en véritables illuminés.

Un article de Cheik FITA

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here