Walikale : près de 400 cas de violences sexuelles répertoriés en 6 mois

0

Environ 397 cas de viols et violences sexuelles ont été enregistrés en six mois au cours de cette année à Walikale dans le Nord-Kivu. L’ONG locale Groupe d’appui conseil pour le développement endogène (Grace) a communiqué ces chiffres aux autorités civiles et militaires samedi 3 août lors d’une séance de sensibilisation sur les violences sexuelles. Il est ressorti des discussions que la recrudescence de ce phénomène est due à une forte présence des groupes armés dans le secteur ainsi qu’à l’impunité des auteurs de ces crimes.

Une quarantaine de leaders des communautés, de la société civile, les autorités administratives ainsi que celles de la police et de l’armée ont pris part aux discussions.

Le rapport de l’ONG Grace qui fait état de la situation de onze groupements sur les treize que compte le territoire de Walikale, met en cause les miliciens mais aussi certains militaires et des civils.

« La campagne de sensibilisation lancée par l’ONG Grace est importante vu l’ampleur de la situation », a déclaré le représentant de cette ONG, Me Adolphe Tchibeya.

Il a cité les cas de violences sexuelles qui reviennent le plus notamment « le viol sur mineur dans la catégorie d’âge de trois à quinze ans , le harcèlement sexuel, le mariage forcé, l’avortement forcé et l’excitation des mineurs dans la débauche ».

« Les participant préconisent le désarmement des groupes armés  opérant dans la région et l’installation dans l’urgence du Tribunal de paix à Walikale », a déclaré Me Adolphe Tchibeya. 

Ils ont aussi demandé que la justice militaire multiplie les audiences foraines à Walikale et que les prisons soient réhabilitées.

Source : Radio Okapi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here