Washington étudie des sanctions contre des responsables congolais

1

kabila-kerry

Des sanctions contre quelques responsables congolais seront en étude au département d’état américain et à la maison blanche mais rien n’a encore été décidé, a indiqué l’ambassadeur Thomas Perriello à la presse vendredi au terme de sa visite à Kinshasa. Les discussions se poursuivent mais on n’est pas encore arrivé là, assure-t-il. Le diplomate espère que cela ne va pas arriver.

Il a déploré les nombreuses violations des droits de l’homme au Congo-Kinshasa. Les Etats Unis, indique le diplomate américain, ont déploré l’arrestation et la condamnation des membres du mouvement pro-démocratie- Lucha. ‘‘J’ai rencontré comme le secrétaire général de l’Onu de passage ici les membres de la Lucha mais je déplore qu’on ne m’ait pas autorisé de rencontrer ceux qui sont en prison’’, indique Perriello. Reculer sur le plan des droits de l’homme peut être considéré comme une faiblesse de la démocratie.

Encore une fois, il a appelé le gouvernement congolais à respecter les droits de l’homme. Nous croyons qu’il est important d’intégrer les leçons du passé pour éviter de nouvelles erreurs, explique l’envoyé d’Obama dans la région des Grands lacs. La constitution congolaise garantit le droit à la liberté d’expression, d’association et de réunion. Quand les droits de l’homme sont bafoués, cala affecte la démocratie. Pour Thomas Perriello, Persécuter l’opposition n’est pas une bonne chose.

Il a précisé que la situation de la RDC n’est pas comparable aux autres pays de la région dont les présidents ont changé de constitution. Les Etats Unis considèrent la RDC comme un model qui doit inspirer les autres. Thomas Perrielo a déconseillé aux chefs d’état africains de se cramponner au pouvoir. Cela ne peut pas avancer le développement du continent, a-t-il prévenu

Un article de 7sur7

1 COMMENT

  1. Dans nos jours qui s’interesse encore des menaces de sanctions de la part
    des etats-unis ? Aucun president africains de ce temp s’en occupe. Robert Mugabe
    a réveilé les africains que on peut s’en passer de leurs sanctions. Ils sont devenus des
    lions sans dent Car c’est la chine qui donne du lait. la liste est nombreux des presidents
    ménacés par les lions dépourvus des dents. Bachir a la sade, Kagame, Museveni. Ayathola
    komeyni, Museveni, Edouardo, Zuma ect…….D’allieurs c’est Trumph qui va gagner les éléctions
    et lui ne s’interesse guerre de celui qui restera au pouvoir en RDC pourvus que les interets emportent.

Leave a Reply to salva Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here